Mediaterre

   

CGLU et les grands réseaux de villes et gouvernements locaux s'unissent au Conseil mondial de l'Eau pour garantir l'accès à l'eau pour tou.te.s


 

Le 8ème Forum Mondial de l’Eau est le plus grand rassemblement international sur la gestion de l’eau et de l’assainissement, et se tient tous les trois ans en présence des gouvernements centraux et des ministres, des élus locaux et régionaux et les opérateurs de l’eau. Suite au dernier Forum qui s’est tenu à Daegu-Gyeongju, en Corée du Sud, en avril 2015, le 8ème Forum se tiendra à Brasilia, du 18 au 23 mars 2018. Le Forum devrait réunir plus de 30 000 participants, dont des dirigeants mondiaux, des leaders d'opinion, des experts et des professionnels, dans le but de catalyser des changements positifs pour un monde sûr pour l'eau.

 

Partant du constat que dans une décennie, 70% de la population de la Terre vivra dans les villes, les gouvernements locaux ont la tâche de répondre aux problèmes de demande en eau en milieu urbain. et d’assurer des srvices d’eau urbains adéquats.

infografia_2_wwc.png

C’est dans ce but que les principales organisations ont uni leurs forces pour lutter contre ces problèmes. Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), Le Conseil international pour les initiatives écologiques locales (ICLEI), l'Alliance mondiale des partenariats des opérateurs de l'eau (GWOPA / ONU-Habitat), la Confédération Brésilienne des Municipalités (CNM) et le Conseil Mondial de l'Eau (WWC) ont signé un accord de partenariat réunissant décideurs, dirigeants locaux et professionnels pour s'attaquer aux défis locaux de l'eau.

 

Ce partenariat entrera en vigueur avant la Conférence des Autorités locales et régionales qui se tiendra lors du Forum mondial de l'eau organisé à Brasilia le 22 novembre. Actuellement, 54% de la population mondiale résident dans les zones urbaines et cela représentera une augmentation de 50% de la demande en énergie et en eau dans les villes. Autant de défis qui exerceront une pression sur les ressources en eau et menaceront la sécurité hydrique mondiale. Pour que les gouvernements locaux puissent relever ces défis et mener à bien leurs projets, les besoins de financement devraient donc être centrés sur les zones urbaines et les infrastructures dans les zones urbaines et rurales qui desservent ces villes, en fonction des besoins locaux pour lesquels des solutions locales sont nécessaires.

 

Mohamed Boussraoui de CGLU a affirmé lors d'une session sur les villes résilientes lors de la récente Conférence Internationale sur l'eau et le climat à Marseille (ICWC) les 3 et 4 octobre. « L'eau occupe une place importante dans tous ces agendas. Les autorités locales jouent un rôle essentiel en fournissant des services à leurs citoyens et en assurant une infrastructure adaptée et durable pour leurs résidents. »

 

 

 

Les nombreux accords mondiaux approuvés par l'ONU qui reprennent ces prémisses sur l’Eau, notamment l'Accord de Paris sur le climat, le Nouvel Agenda urbain, le Cadre de Sendai et les Objectifs de développement durable (ODD), sont dirigés par les gouvernements nationaux, mais le succès de leur mise en oeuvre incombe aux autorités locales et leur engagement pour élaborer des stratégies pour mettre en œuvre et adopter des approches intégrées afin de surmonter les obstacles politiques, financiers, technologiques et comportementaux.

 

C’est dans ce sens que Fatimetou Abdel Malick, maire de Tevragh-Zeina, en Mauritanie, affirmait lors de la récente conférence de l'ICWC, que: « Vous ne pouvez pas trouver un lien plus intime avec les citoyens que les autorités locales. Cette relation de proximité peut nous amener à mobiliser les citoyens et à les sensibiliser aux problèmes comme personne d'autre. »

 

C’est donc dans le but d'unir les efforts et s’attaquer aux défis locaux de l'eau, qu’ ICLEI, CGLU, GWOPA, CNM et WWC, ont signé un accord de partenariat qui vise à réunir tous les maires. L'Accord de partenariat signé servira de tremplin important pour la préparation et l'organisation de la Conférence des autorités locales et régionales qui se tiendra conjointement au Forum mondial de l'eau, du 18 au 23 mars 2018, à Brasilia, au Brésil. 

 

Un changement positif se prépare pour assurer la sécurité en eau grêce à l'action locale !

 

Pour plus d’informations :

 

 

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0