Mediaterre

   

Les néonicotinoïdes : une menace grandissante pour l'environnement


Par Pauline Lapeyronnie, étudiante internationale en Certificat en politique appliquée à l’Université de Sherbrooke

Le 20 septembre 2017, à Ottawa, le Task Force on Systemic Pesticides (TFSP) a publié sa nouvelle évaluation sur l’impact des néonicotinoïdes sur les écosystèmes et la biodiversité. En plus de confirmer le danger des néonicotinoïdes, l’évaluation dévoile les nombreux impacts écologiques causés par ces pesticides. Les scientifiques internationaux rassemblés à Ottawa avaient espoir de convaincre les parlementaires du danger que représentent les néonicotinoïdes pour la biodiversité et la santé humaine.    

La biodiversité, première victime des néonicotinoïdes

Les néonicotinoïdes ciblent les neurones des insectes nuisibles entraînant une mort par paralysie. Ils sont souvent utilisés de manière préventive, et ce, peu importe, si le nuisible a déjà été détecté ou non. Généralement, les agriculteurs aspergent leurs champs en grande quantité pour un gain de temps et une meilleure efficacité, cependant ce procédé est très nocif. Les néonicotinoïdes sont des substances systémiques et ne restent pas en surface. Les substances chimiques vont s’implanter dans les feuilles, le pollen ou le nectar des plantes. Seuls 10% du produit est absorbé par la plante, les 90% restant s’infiltrent dans la terre et y restent pendant plusieurs années. Ces pesticides n’offrent, par ailleurs, aucun avantage aux agriculteurs, car ils appauvrissent la qualité des sols, contaminent l’eau, l’air et la nourriture que nous consommons quotidiennement.

Plus connus comme les pesticides « tueurs d’abeilles », les néonicotinoïdes ont un impact considérable sur l’environnement. Des travaux français ont démontré qu’une gamme commune de néonicotinoïdes aurait des effets néfastes sur l’organisme d’une abeille. Tout d’abord, l’abeille aura du mal à s’orienter et à retrouver son chemin ce qui mettrait en péril la ruche entière. On observe également que les substances dégradent sa capacité de reproduction, faisant progressivement disparaitre l’espèce. L’enjeu est d’autant plus important qu’une étude récente a montré que ces insecticides ne repoussaient pas les abeilles. Au contraire, ces dernières préfèrent butiner les plantes contaminées. Ces insecticides touchent également d’autres organismes comme les invertébrés au sol, la faune des cours d’eau ou encore les batraciens. De plus, on constate dans nos campagnes la disparition progressive d’oiseaux des champs due à la raréfaction des insectes. Enfin, selon les chercheurs, les néonicotinoïdes menaceraient également les poissons et les invertébrés marins des milieux aquatiques des côtes de l’Atlantique.

Un impact sur la santé humaine

Si les pesticides sont destinés à éradiquer les insectes nuisibles, ils ont également un impact variable sur la santé humaine. Selon la Société canadienne du cancer, les agriculteurs utilisant des pesticides pourraient courir un risque supérieur à la moyenne de développer des maladies respiratoires ou des cancers. En France, par exemple, dans la commune de Fernelmont, 23 pesticides ont été détectés dans la cour de récréation de l’école. Malgré le respect des normes de sécurités, la concentration de substances dans l’air est considérable et met en danger la santé des élèves. Toutefois, les recherches actuelles sur la corrélation entre les pesticides et ces maladies graves ne nous fournissent pas assez de renseignements pour mettre un terme définitif à leur utilisation.

La mise en œuvre des législations

Depuis 2013, l’Union européenne impose l’interdiction des néonicotinoïdes les plus populaires dans les champs attirant les abeilles et prévoit aujourd’hui d’élargir davantage cette prohibition. Récemment, la France a d’ailleurs approuvé une loi visant à interdire tous les néonicotinoïdes dès septembre 2018. Au Canada, l’enjeu est d’autant plus important que certains néonicotinoïdes hautement toxiques sont très répandus dans le secteur agricole. En effet, d’après le vice-président du Groupe de travail sur les pesticides systémiques, Jean-Marc Bonmatin, les néonicotinoïdes utilisés au Canada seraient entre 5 000 et 10 000 fois plus toxiques que l’était le DDP interdit dans les années 1970. L’Agence de Réglementation de la Lutte Antiparasitaire (ARLA) a récemment proposé une interdiction progressive de ces pesticides et lancé des études supplémentaires sur l’impact sur le milieu aquatique. Peu à peu, les recherches scientifiques permettent non seulement de prendre conscience individuellement du danger, mais ouvrent des perspectives de législation pour mettre un terme à l’utilisation de ces pesticides. Ainsi, comme l’avait fait l’Ontario en 2015, le gouvernement du Québec a déposé cet été un projet pour renforcer l’encadrement des néonicotinoïdes. Ce dernier avait déjà adopté en 1987 la Loi sur les pesticides pour réglementer les ventes et usages dans la province. Toutefois les provinces de l’Atlantique n’ont, pour l’instant, pas manifesté l’intention de légiférer sur l’utilisation de ces pesticides.

BIBLIOGRAPHIE

CENTRE CANADIEN D’HYGIENE ET DE SECURITE DU TRAVAIL, Fiche d’information Réponses SST, [En ligne], modifié le 28 septembre 2017, http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/pesticides/health_effects.html (page consultée le 24 septembre 2017)

CHALOUX, Annie, L’action publique environnementale au Québec, Entre local et mondial, Coll. « Politique mondiale », Les presses de l’Université de Montréal, 2017, 292 p. 

CONDOMINES Anaïs, LCI, C’est quoi les néonicotinoïdes, ces insecticides tueurs d’abeilles ? [En ligne], 26 juin 2017, http://www.lci.fr/societe/c-est-quoi-les-neonicotinoides-ces-insecticides-tueurs-d-abeilles-qui-oppose-hulot-travert-2056734.html (page consultée le 24 septembre 2017).

FONDATION DAVID SUZUKI, Communiqué – Des recherches internationales dévoilent de nouveaux impacts écologiques menaçants causés par les néonicotinoïdes, [En ligne], le 19 septembre 2017, http://www.davidsuzuki.org/fr/medias/communiques-de-presse/2017/09/communique---des-recherches-internationales-devoilent-de-nouveaux-impacts-ecolog/ (page consultée le 24 septembre 2017).

GAIAPRESSE, Des recherches internationales dévoilent de nouveaux impacts écologiques menaçants causés par les néonicotinoïdes, [En ligne], le 20 septembre 2017, http://www.gaiapresse.ca/2017/09/des-recherches-internationales-devoilent-de-nouveaux-impacts-ecologiques-menacants-causes-par-les-neonicotinoides/ (page consultée le 24 septembre 2017)

RADIO CANADA, Les néonicotinoïdes menacent aussi la vie aquatique, selon des chercheurs, [En ligne] le 19 septembre 2017, http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1056793/neonicotinoides-insecticides-pesticides-menace-abeilles-poissons-aquatique-scientifiques-atlantique (page consultée le 24 septembre 2017)

RTL INFO, Inquiétude pour les parents des élèves d’une école à Fernelmont: 23 pesticides détectés dans la cour de récré, [En ligne], le 31 août 2017, http://www.rtl.be/info/regions/namur/inquietude-pour-les-parents-des-eleves-d-une-ecole-a-fernelmont-23-pesticides-detectes-dans-la-cour-de-recre-948872.aspx, (page consultée le 24 septembre 2017)

SOCIETE CANADIENNE DU CANCER, Pesticides, [En ligne], http://www.cancer.ca/fr-ca/prevention-and-screening/be-aware/harmful-substances-and-environmental-risks/pesticides/?region=on, (page consultée le 24 septembre 2017)

***

Mention du crédit : Photo Sébastien Champion. Naturimages. 

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0