Mediaterre

   

Environnement et changements climatiques en Haïti. Les élèves s'engagent !


Par Pierre Michelot JEAN CLAUDE, Coordonnateur du projet « Konprann Chanjman Klimatik » (KCK).

Haïti est le troisième pays du monde le plus affecté par les conséquences des changements climatiques. Des élèves haïtiens décident d’initier des projets innovants visant à pallier à ce phénomène.

Ils passent à l’action

« Nous avons décidé de passer à l’action », déclare Vincent Odaline élève de seconde à l’Institution Madeleine Morano de Jacmel. « Nous avons initié un projet avec pour but de motiver les jeunes à lutter contre l’usage des matières plastiques qui intensifie notre vulnérabilité par rapport aux impacts des changements climatiques.»

Vincent Odaline fait partie d’un groupe d’élèves ayant bénéficié du programme de formation initié par le projet « Konprann Chanjman Klimatik[1] » (KCK) à Jacmel – commune du département du Sud-Est d’Haïti. KCK est un projet issu du forum Élan Haïti 2016 visant à informer et conscientiser le public scolaire sur la problématique des changements climatiques.

«C’est la premi­ère fois que je me sens aussi con­cerné par ces enjeux», lance Greffin Ruggery élève de rhétorique à l’Institution du bon pasteur à Jacmel. Dans une vidéo préenregistrée et diffusée à travers les médias locaux et les réseaux sociaux, il dévoile les intentions de ses camarades : « nous allons monter des ateliers pour aider les jeunes à mieux comprendre leur rôle dans la lutte contre les changements climatiques », affirme-t-il.

Haïti face à l’intensification des aléas dus aux changements climatiques et l’importance de l’implication des jeunes

Cet engagement des élèves survient dans un contexte d’intensification de la dégradation de l’environnement en Haïti. En effet, le déséquilibre du climat, la disparition de la biodiversité, l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des catastrophes naturelles, font partie des problèmes majeurs auxquels est confronté le monde actuel.

Situé sur la trajectoire des ouragans tropicaux de grandes envergures, en butte à des problèmes multidimensionnels, Haïti subit de plein fouet les impacts des déséquilibres du climat qui représentent une menace directe contre la vie et les moyens de subsistance de la population. Sans être responsable directement des changements climatiques, elle est le troisième pays le plus touché par les impacts de ce phénomène[2]. Les catastrophes naturelles constituent l’un des obstacles majeurs au développement du pays. Et, le coût de l’inaction est plus élevé que les actions elle-même[3].

En effet, des centaines de victimes, des milliers de maisons ravagées, la destruction des secteurs d’activités… Tel a été en résumé le décor de plusieurs régions haïtiennes en 2016. Ce phénomène n’est pas nouveau et se renouvellera sans doute dans les années à venir. Car, Haïti est l’un des pays les plus vulnérables aux changements climatiques, dont l’une des conséquences est l’accroissement des catastrophes naturelles. Pourtant, bien que les signes soient déjà perceptibles et que les dommages liés aux impacts soient déjà quantifiés, on dénote un manque d’information et une méconnaissance de ce phénomène par les Haïtiens.

Cette réalité traduit la nécessité d’information et de sensibilisation des jeunes. Le besoin de conscientisation et d’engagement citoyen, notamment celui des élèves s’avère être indispensable dans un tel contexte. Aussi, l’implication des élèves de Jacmel pourrait servir d’excellent modèle pour d’autres jeunes, comme le souhaitent les initiateurs du projet « Konprann Chanjman Klimatik » (KCK).

Pour plus d’informations

https://web.facebook.com/KCKHaiti/

http://www.lenational.org/konprann-chanjman-klimatik-projet-decosensibilisation-premiers/

http://lenouvelliste.com/article/170292/Des%20%C3%A9coliers%20sensibilis%C3%A9s%20aux%20effets%20des%20changements%20climatiques

Références

Audrey, Garric, « Comment s’est formé l’ouragan Matthew qui a dévasté », 07 octobre 2016, [Consultée le 15 septembre 2015], URL : http://www.lemonde.fr/climat/article/2016/10/07/comment-s-est-forme-l-ouragan-matthew-qui-a-devaste-haiti_5010003_1652612.html

Borde, Alexandre; Huber, Madeleine, Estimation des coûts des impacts du changement climatique en Haïti, Port-au-Prince, MEF et du PNUD, 2015, 93 pages.

Kreft, Sönke ; Eckstein, David et all, « Global climate risk index 2016», Germanwatch, novembre 2015 [Consultée le 12 septembre 2017), URL: https://germanwatch.org/fr/download/13503.pdf

Nations-Unis, « Rapport de la Conférence mondiale sur le développement durable des petits États insulaires en développement Bridgetown», [Consultée le 16 septembre 2017], URL : http://unctad.org/fr/Docs/aconf167d9_fr.pdf

Singh, Bhawan et Cohen Marc J., Adaptation aux changements climatiques. Le cas d’Haïti, Montréal, OXFAM America, 2014, 40 pages.

[1] « Comprendre les changements climatiques » – en français

[2]Kreft, Sönke ; Eckstein, David et all, « Global climate risk index 2016», Germanwatch, novembre 2015 [Consultée le 12 septembre 2017), URL: https://germanwatch.org/fr/download/13503.pdf

[3]Borde, Alexandre; Huber, Madeleine, Estimation des coûts des impacts du changement climatique en Haïti, Port-au-Prince, MEF et du PNUD, 2015, 93 pages. 

Article sélectionné par Hakim Bejaoui, dans le cadre de la veille initiée sur Médiaterre par l'’Initiative Jeunesse de lutte contre les changements climatiques’’.

À propos de l'initiative jeunesse

L'initiative jeunesse de lutte contre les changements climatiques a pour objectif de sensibiliser les jeunes francophones aux changements climatiques. Elle permet également de faire connaître les actions et l’engagement de la jeunesse francophone pour lutter contre les changements climatiques sous la forme d’une série d’articles.

[IJLCC]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0