Mediaterre

   

Afrique, continent bénéficiant d'un " gisement solaire " important mais n'en exploitant qu'une infime partie


L’Afrique, berceau de l’humanité, bénéficie d’un potentiel photovoltaïque immense, faisant de l’énergie solaire un atout majeur autant dans le développement de l’accessibilité à l’électricité qu’en ce qui concerne l’amélioration de la productivité agricole via l’irrigation solaire. Cette ressource est d’autant plus appréciable dans ce contexte de transition écologique nécessaire à la résilience au changement climatique. 

Les avancées technologiques réduisent continuellement le coût de production de l’énergie photovoltaïque et thermodynamique ce qui accélère significativement le taux d’équipement. En 2018, ce taux était estimé à 2,2 GW. L’Afrique du Sud, avec 1329 MW installés en 2016 et des centrales solaires jusqu’à ce jour en pleine expansion, détient le parc solaire le plus conséquent du continent. En 2018, avec 1,86 GWc (gigawatts-crête), ce dernier consolide sa première place à l’échelle Africaine et se hisse au 24è rang mondiale. D’après l’Agence Internationale des énergies renouvelables (IRENA), en 2017, l’Afrique comptabilisait une capacité de production solaire de 4,15 GWc en 2017 pendant que la France totalisait 8,5 GWc permettant d’alimenter que 2% du territoire. En réponse à cela, l’institut Montaigne (fev 2019) soulignent l’existence de plusieurs freins au développement de l’énergie solaire africaine. Par exemple, les fréquentes avancées technologiques incitent les candidats aux appels d’offres à sous-enchérir afin de maximiser la probabilité de sélection, ce qui réduit considérablement la viabilité économique du projet. De surcroît, les outils de garantis existants aujourd’hui, sont incompatibles avec la spécificité des centrales solaires. Outre cela, les politiques de subventions de l’énergie solaire ont pour effet de réduire l’attractivité de tout autre projet financé sur fonds privés, entravant ainsi, le développement de l’énergie solaire du continent. 

Des efforts restent donc à être relevés afin de surmonter ces défis en conciliant davantage objectifs privés et actions publiques tout en mettant en place des outils propices à l’expansion de cet énergie verte dans chaque pays. La propagation de la production solaire pourrait contribuer au ralentissement du changement climatique notamment au sein de ces régions, considérées comme les plus vulnérables ; les potentiels bénéfices économiques et sociaux associés sont conséquents. 

[MOGED]

Illustration: Pixabay

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0