Mediaterre

   

Au Rwanda, Kayumbu développe l'avi-horticulture


Diversifier pour mieux se nourrir. Les riziculteurs du marais de Kayumbu, dans le district de Kamonyi, sont plongés dans la malnutrition depuis le génocide de 1994. 

La zone est densément peuplée (519 habitants/km2) et les femmes particulièrement touchées. Que ce soit les veuves rescapées ou les conjointes d’hommes purgeant de lourdes peines, elles vivent dans une « situation de pauvreté accrue pour laquelle une assistance est plus que nécessaire », explique La Galope-Rwanda. 

La Galope-Rwanda (LGR) est une entreprise sociale qui vient de lancer un projet d’avi-horticulture, financé en totalité par l’ l'Institut de la Francophonie pour le développement durable, à destination de 50 femmes. 

 « À travers ce projet, l’ONG initiera ces femmes chefs de ménages à monter des jardins potagers en vue de réduire la malnutrition dans leurs familles respectives», détaille LGR sur la plateforme Objectif 2030 de l’IFDD. «  Il y aura des séances éducatives sur la diététique et sur l’entretien quotidien de ces jardins. En parallèle, la Galope-Rwanda formera ces femmes à développer l’aviculture. Au moins 300 poules pondeuses leur seront données et un poulailler sera construit. La Galope-Rwanda veillera à ce que les bénéficiaires développent l’esprit d’autosuffisance : chaque bénéficiaire versera une somme de cinq mille francs rwandais (à peu près 5 USD) afin de lutter contre la gratuité qui ne leur permettrait pas de faire de ce projet, le leur. Les plus vulnérables seront épargnées de cette mesure. La Galope- Rwanda invitera en outre ces femmes à se regrouper en tontine pour assurer la pérénnité de leur projet. »

Le projet démarrera effectivement en septembre 2020, mais, d’ores et déjà, l’ONG et les bénéficiaires ont procédé à la fabrication des briques adobes (de terre crue) pour la construction du poulailler, afin de profiter des journées ensoleillées du mois d’août, ainsi qu’aux premiers aménagements des conduites d’eau dans le marais, pour faciliter l’irrigation. 

Le budget de ce projet qui est de 25000 euros a été financé par le programme Environnement de l'Institut de la Francophonie pour le développement durable. 

Le projet répond à l’objectif 1 des  17 objectifs du  Programme de développement durable à l’horizon 2030 : « Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ».

[MOGED]

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0