Mediaterre

   

Insalubrité des plages ivoiriennes: Des étudiants participent au nettoyage d'une plage de Vridi, Côte d'Ivoire


Samedi 27 février 2021. L’ONG 350 Côte d’Ivoire, avec son partenaire , propriétaire de l’île flottante d’Abidjan, ont accepté de recevoir des étudiants d’une institution de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire, afin de participer à une activité de nettoyage d’une plage de Vridi (quartier au sud d’Abidjan). Voir photo.

350.org est une organisation non gouvernementale environnementale internationale fondée en 2007 aux USA. Son action se concentre sur la lutte contre le réchauffement climatique; elle est notamment connue pour s'opposer au projet d’oléoduc Keystone et pour promouvoir le désinvestissement des énergies fossiles. L’ONG 350 Côte d’Ivoire est le représentant local de cette ONG internationale.

L’île flottante est une île artificielle sur la lagune d’Abidjan, conçue avec environ 70 000 bouteilles plastiques et qui propose toutes les commodités d’une auberge moderne. Ce site écologique et touristique est construit sur environ 1000 mètres carrés et est alimenté énergétiquement par panneaux solaires et une éolienne. Il a une capacité d’accueil d’environ 150 personnes selon son propriétaire.

La journée a débuté par une présentation des activités de production de compost de l’ONG et ensuite une explication sommaire relative à l’éclairage des réverbères via des panneaux solaires, le long du canal de Vridi. Par la suite les étudiants ont participé activement au ramassage des déchets polluant la plage. Le clou de cette journée a été la visite sur l’île flottante  qui est une innovation majeure en matière de protection de l’environnement.

Il faut noter qu’en Côte d’Ivoire, la journée « grand ménage » est désormais une institution qui permet tous les premiers samedis du mois de nettoyer les communes de Côte d’Ivoire. Visiblement cette belle initiative ne suffit pas à maintenir l’environnement ivoirien propre.

Il faut donc saluer cette initiative de l’ONG 350 Côte d’Ivoire, ainsi que les étudiants de master 1 études de développement de l'Institut Universitaire d'Abidjan et le propriétaire de l’île flottante. Il faut par ailleurs encourager les autres acteurs (territoires, entreprises…) à participer activement, par des gestes concrets, à la protection de l’environnement.

Dr Christophe GBOSSOU

cgbossou@yahoo.fr

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0