Chute des cours du cacao : le gouvernement camerounais sensibilise les producteurs



  • Le 08 juin 2017, le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a réuni dans les locaux de son département ministériel à Yaoundé, les acteurs majeurs de la filière cacao culture (planteurs, exportateurs, industries et autres regroupement socioprofessionnels) pour les appeler à ne pas baisser les bras face à la baisse drastique du kilo de Cacao sur le marché international.

    En effet, ces cours ont subi une baisse de 40 à 50% du prix pratiqué sur le marché ces dernières années. Concrètement, ils sont passés d’environ 2 euros à un peu plus d’un euro pour le kilogramme. Une situation qui peut causer le découragement des planteurs et des exportateurs. Et la cause fondamentale de cette tendance baissière est d’après les analystes, une offre surabondante.

    Le gouvernement a indiqué que ce n’est pas une raison pour que les cacaoculteurs camerounais diminuent leur production. L’objectif national reste fixé à 600 000 tonnes à l’horizon 2020. La solution efficace pour garder ce cap serait la transformation locale qui induit heureusement, la limitation des importations du cacao et produits dérivés (chocolat, beurre, des huiles végétales etc).

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0