Le défi de l'électrification de l'Afrique par le solaire



  • Un Africain sur deux n’a pas accès à l’électricité. L’enjeu est de taille pour un continent dont la population croît de 5 % par an. Énergies renouvelables et mini-réseaux sont des pistes prometteuses, pour l’heure insuffisantes.

    Près de 621 millions de personnes, soit un Africain sur deux, ne bénéficient pas d’électricité. En 2015, l’Organisation des Nations unies (ONU) a adopté 17 objectifs de développement durable visant à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable d’ici à 2030. L’Afrique est au cœur du projet onusien.

    En 2015, lors de la conférence annuelle Energy Indaba, la Banque mondiale attestait des progrès de l’Afrique en matière d’électrification, mais ceux-là sont modestes : « L’électrification avance, mais doucement et de façon très contrastée sur le continent, voire à l’intérieur même des pays », explique Thierry Barbaut, rédacteur en chef d’Énergies renouvelables en Afrique. Alors que le Nord est à 99 % électrifié, l’Afrique subsaharienne affiche un taux de 43 %. Selon l’Africa Progress Panel, groupe mobilisé en faveur d’un développement équitable et durable de l’électricité en Afrique, le rythme du développement électrique n’a pas suivi celui de la croissance démographique, qui est de 5 % par an...

    La suite de l'article de Reporter

     

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0