Moment décisif pour l'Afrique: Une meilleure gestion de l'eau est la clé du développement durable



  • La demande d'eau en Afrique devrait augmenter considérablement à mesure que les populations, les villes et les économies se développent, un important nouveau rapport qui sera publié lors de la Semaine Mondiale de l'Eau à Stockholm souligne comment la gestion de l'eau est fondamentale pour le développement durable à travers le continent.
                                              
    Commandé par WWF, la plus grande organisation indépendante de conservation au monde, et Anheuser-Busch InBev, la première  entreprise mondiale des boissons,  Moment décisif pour l'Afrique: Comment une meilleure gestion de l'eau peut contribuer au développement de l'Afrique nécessite que les décideurs priorisent une meilleure gestion de l'eau - et les rivières, les lacs ainsi que  les zones humides d’où elle provient - afin de jeter les bases nécessaires à une croissance inclusive et à un développement durable.
     
    "C'est le moment décisif pour l’Afrique. Les décisions prises au cours des prochaines années sur la façon de gérer nos ressources en eau douce façonneront le développement du continent pendant des décennies à venir », a déclaré Fred Kumah, directeur du WWF pour l'Afrique. «L'Afrique a un besoin urgent  d’ investir dans l’infrastructure, la gestion et les politiques d'eau douce appropriées pour catalyser la croissance économique, atténuer les risques liés à l'eau et atteindre ses objectifs de développement durable - ou risquer de rater le coche».
     
    «Plus qu'un simple ingrédient essentiel dans nos produits, l'eau est une ressource précieuse pour le bien-être économique, social et environnemental des communautés à travers le continent», a déclaré Tony Milikin, Directeur général des achats et de la durabilité, AB InBev. «Nous reconnaissons la nécessité d'agir en tant qu'administrateurs responsables de l'eau dans les secteurs où nous opérons, mais nous reconnaissons également qu'il faudra plus d'une organisation, d'une entreprise ou d'un gouvernement pour relever les défis croissants en eau douce en Afrique».
     
    Le rapport se concentre sur quatre thèmes-clés: la croissance soutenue nécessite l'investissement dans l'eau; nourrir un milliard de personnes de plus; la vulnérabilité de l'eau en milieu rural, la pauvreté et la migration; et les villes comme moteur du développement résilient aux problèmes de l’eau – et en appelle aux décideurs pour agir:
     

    • Les planificateurs économiques devraient catalyser le développement en investissant dans la gestion de l'eau.
    • Les chefs d'entreprise devraient augmenter les investissements dans la gestion de l'eau pour réduire leurs risques  liés à l’eau, plaider auprès des gouvernements et inspirer des actions collectives.·         Les investisseurs devraient explorer des mécanismes pour financer le plan de développement de l'eau qui sous-tend une croissance économique durable et inclusive.
    • Les gestionnaires des villes devraient assurer une planification cohérente entre les zones urbaines et rurales.
    • Les agences de développement devraient promouvoir un développement résiliant aux problèmes de l’eau, en mettant l'accent sur les moyens de subsistance des personnes les plus marginalisées dans les économies les moins avancées.

    Télécharger le rapport

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0