Mediaterre
   

Une cogestion pour le Parc national de Salonga



  • Le 25 mai 2016, l’ICCN et la WWF ont scellé à Monkoto (province de l’Equateur, RDC) leur engagement à cogérer le parc national de la Salonga, qui est le plus grand parc forestier d’Afrique. La nouvelle a été donnée la presse à travers un communiqué qui indique que la gestion commune de ce parc vise à préserver la biodiversité et les services écologiques fournis par cette aire protégée située dans la province de l’Equateur.

    L’opération vise un engagement mutuel à encourager les riverains du parc. Ce sont notamment, les habitants de la province de la Tshuapa. Ils devraient désormais s’accoutumer à une gestion durable des ressources fauniques de leur localité. Le même communiqué souligne à grand trait, le caractère inclusif, intégral et participatif de la gestion communautaire et de la conservation du parc.

    Créé en 1970, le parc national de la Salonga est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984. Il est également inscrit depuis 1999 sur la liste des sites en péril. Couvrant une superficie d’environ 36 000km2, c’est le plus vaste parc du pays et le deuxième mondial après le parc canadien de Wood Buffalo. C'est aussi la plus grande réserve de forêt tropicale pluviale.

    Le parc de la Salonga constitue un biotope de plusieurs espèces fauniques menacées : éléphant de forêt, paon du Congo, chimpanzé nain (bonobo), perroquet, gavial africain encore appelé faux crocodile… C’est par ailleurs le règne de plus de 200 espèces végétales endémiques. Comme tel, il joue un rôle fondamental dans la régulation climatique et la séquestration du carbone.

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0