Tunisie, Atelier national sur le projet de gestion durable des systèmes oasiens



  • Organisé à l'initiative du secrétariat d'Etat au développement durable en collaboration avec la Banque mondiale, cet atelier s'inscrit dans le cadre des préparatifs de lancement du projet de gestion durable des systèmes oasiens.

    Les oasis tunisiennes  en général et plus particulièrement celles dites traditionnelles  souffrent  d 'une série de problèmes  ayant pour résultats l'augmentation de la paupérisation des  agriculteur s et des communautés locales et l' augmentation des dégâts  occasionnés  à  l'écosystème oasien ; perte de la biodiversité, surexploitation des ressources naturelles,  pollution. Tous ces facteurs additionnés à une  culture de communication/coopération et  d'échange  peu développée entre le gouvernement et la société civile,  culture, caractérisée par un  accès  difficile  à l'information environnementale spécifique, faute de mécanismes appropriés  dans ce sens.  Tous ces facteurs additionnés ont abouti à la situation environnementale et socio - économique actuelle qui ne fait que fragiliser encore un peu plus ces écosystèmes particuliers et  diminuer leur résilience aux phénomènes des Changements Climatiques.

    L'objectif général du Projet est  d'améliorer la gestion durable des oasis traditionnelles ciblées du  Sud tunisien qui serviront de modèle pour les autres oasis. Il  vise  ainsi à  l'élaboration d'une  stratégie nationale cohérente et globale pour la gestion durable des écosystèmes oasiens  traditionnels, ce qui serait propice à une série d'initiatives visant à soutenir et à améliorer les  services écosystémiques spécifiques fournis par ces systèmes, la conservation et la mise en  valeur de la diversité génétique et l'amélioration des moyens de subsistance des  personnes  vivant dans les oasis traditionnelles. L'objectif étant de développer et  de  piloter une nouvelle  approche dynamique participative qui améliore la résilience de l'écosystème oasien traditionnel. Les activités ciblées par les investissements mis en oeuvre par ce projet font partie intégrante  des Plans de Développement Participatifs des Oasis (PDPO)  identifiés  par le programme  PROFOR résultant d'un processus élargi impliquant toutes les catégories sociales, avec leurs  perceptions, priorités et besoins distincts mais complémentaires, avec la participation des  communautés locales, les organisations des douars, les groupes professionnels, les groupes de  producteurs et les associations de la société civile, particulièrement les groupes de femmes et les  associations de la jeunesse.   
    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0