Mediaterre

Cemac : fin du projet de renforcement de la gouvernance des industries extratives



  • Ce 23 mars 2018 à Bangui, la Giz (une agence de la coopération allemande) et la Commission de la Communauté des États de l'Afrique centrale (CEMAC) ont annoncé la fin du  Projet de Renforcement de la Gouvernance des Matières Premières en Afrique Centrale (REMAP-CEMAC) après 10 années de d'activités dans le secteur des industries extractives. C'était au cours d'un séminaire de capitalisation et de clôture  (organisé au même moment dans d'autres capitales de la zone Cemac ) qui a permis de dresser le bilan du Projet sur la decennie.
     
    Entre 2009 et 2018, ce projet a apporté un appui au renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles de la CEMAC dans le développement des politiques communautaires, ainsi que dans la transparence et la bonne gouvernance dans les industries extractives. Il aura notamment oeuvré à la mise en place d’une Académie des Industries Extractives de la CEMAC ainsi que diverses formations destinées à renforcer les capacités des partenaires et des acteurs du secteur de ces industries. C'est ce projet  qui a du reste, favorisé l'intégration des Etats membres de la CEMAC au processus de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE).
     
    Le Projet Remap-Cemac était né d’un Accord-Cadre signé en 2008 entre la Commission de la CEMAC et le Ministère Allemand de la Coopération. Au moment de la clôture de cette mission, toutes les parties prenantes appellent à trouver des moyens de pérennisation de ses acquis...la balle est ainsi, dans le camp de la Coopération allemande et de la Commission de la Cemac.
     
     
     
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0