Mediaterre

Les pluies acides menacent toujours le Canada



  • Selon le quotidien Le Devoir qui se base sur une série de documents obtenus d’Environnement Canada, les pluies acides, dont l’incidence avait sensiblement diminué au cours des années 90, menaceraient maintenant 75 pourcent de l’est du pays. Les émissions de suies et de gaz provenant de l’exploitation et du raffinage des sables bitumineux en Alberta et en Saskatchewan ainsi que les émission provenant de la production gazière et pétrolière dans les provinces maritimes seraient responsables de cette augmentation. Les provinces de l’Ouest seraient aussi touchées par le phénomène alors qu’elles avaient été jusqu’à maintenant relativement épargnées. Selon les documents, le nord-ouest du Manitoba afficherait déjà un excès très net d’acidité, ce qui porte à croire que le nord du Québec, situé dans la trajectoire des vents dominants, serait aussi menacé. L’augmentation de l’acidité du sol dans le nord de la province pourrait être très nuisible pour l’industrie du sirop d’érable ainsi que pour l’industrie forestière. Par ailleurs, les lacs et les poissons qui y vivent pourraient aussi être fortement touchés. C’est donc tout l’écosystème de cette région du pays qui serait menacé. Selon Le Devoir, qui cite le document : « La réduction prévue de la productivité des écosystèmes aquatiques va affecter la biodiversité, l'intégrité de l'environnement dont dépend la santé publique ainsi que l'industrie touristique». Par ailleurs, malgré leur diminution au cours des dernières années, les émanations du Midwest américains et de l’Ontario continuent d’atteindre le Québec et compte toujours pour la moitié des dépôts acides qui touchent la province. Selon Environnement Canada, les émissions acides du Canada et des États-Unis devraient être réduites de 75 pourcent pour être ramenées sous le seuil critique.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0