Mediaterre

Les femmes cinéastes s'intéressent à l'environnement



  • Par Carolee Walker
    Rédactrice

    Washington - Selon Laura Boyd, productrice de télévision à la National Geographic Society, les meilleurs cinéastes de l'environnement aident la science sérieuse à atteindre le public. " Les scientifiques ont suffisamment à faire sans avoir à s'occuper de commercialiser leurs découvertes. "

    La difficulté que doivent surmonter ces cinéastes est de se mettre à la portée des jeunes tout en conservant un minimum de sophistication pour attirer des publics adultes.

    Mme Boyd, âgée de 39 ans, est l'une des productrices de l'émission scientifique populaire Wild Chronicles de la National Geographic Television. Le 16 mars dernier, elle a participé à l'American University à un débat organisé lors de la projection de films réalisés par des étudiants de cet établissement dans le cadre du Festival du film écologique de Washington. Bien que titulaire d'un diplôme de photographie, Mme Boyd a toujours su qu'elle voulait consacrer sa carrière à la nature.

    Lorsqu'elle avait une vingtaine d'années, elle s'est installée à Seattle, où elle a commencé par nettoyer les cabines et servir les repas pour une petite agence de voyage qui organisait des croisières vers l'Alaska. Elle a fini par devenir responsable d'expéditions sur un grand navire, appelé le World Discovery, spécialisé dans l'écotourisme.

    Après avoir travaillé comme représentante commerciale pour un studio de cinéma, elle a décidé qu'il était temps de faire des films au lieu de les vendre. Elle s'est inscrite à un programme de cinématographie dans les domaines des sciences et de l'histoire naturelle qu'offrait l'université de l'État du Montana. Elle a passé trois ans à apprendre comment raconter une histoire par le truchement d'un film.

    " La cinématographie est un art intuitif. Chaque personne développe son propre style, et certains des biologistes de ma promotion sont devenus d'excellents cinéastes. " Dans une certaine mesure, a-t-elle expliqué, ce programme a été plus facile pour elle que pour les élèves qui avaient une formation scientifique, parce qu'elle était plus à l'aise avec les caméras et savait comment aborder un sujet de façon visuelle. " Mais j'avais besoin d'apprendre à développer des relations avec les scientifiques. "

    Les jeunes femmes - et les jeunes hommes - qui s'intéressent à la cinématographie doivent apprendre comment raconter une histoire avec des mots et des images. La narration est une composante énorme de la production, et cela aide à apprendre une langue autre que l'anglais.

    Son court-métrage intitulé Caballo Loco on Easter Island raconte l'histoire d'un vétérinaire qui découvre une maladie mystérieuse qui décime les chevaux et le bétail sur l'île de Pâques dans l'océan Pacifique. C'est, affirme-t-elle, l'histoire la plus importante qu'elle a racontée jusqu'à présent.

    La cinématographie peut être un travail éprouvant physiquement, tant pour les hommes que pour les femmes. " Je ne connais aucun réalisateur qui n'a pas de problèmes de dos. J'aime être derrière la caméra, et lorsque vous travaillez sur un documentaire, vous constatez rapidement que vous devez être capable de tout faire. "

    Suzanne Taylor, étudiante de troisième cycle du Center for Environmental Filmaking de l'American University, fait partie de l'équipe qui a réalisé Eco Views : The Chesapeake Bay (2009), qui a été projeté durant le Festival du film écologique de Washington.

    Il s'agit d'un court-métrage sur les efforts déployés pour sauver la baie de Chesapeake dans le contexte des difficultés que traverse l'industrie de la pêche pour surmonter la diminution des populations des fameux crabes bleus et des huîtres de la Baie. La réalisation de films documentaires est un moyen d'explorer visuellement les questions environnementales, a dit Mme Taylor.

    Les articles du "America.Gov" sont diffusés par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.

    Site Internet : http://www.america.gov/fr/

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0