Mediaterre
   

Soutenue par des célébrités, une campagne inédite de l'ONU vise à mobiliser des millions de personnes pour mettre fin au commerce illégal de la vie sauvage



  • L'Organisation des Nations Unies, soutenue par des célébrités du monde entier, a lancé aujourd'hui une campagne inédite pour la lutte contre le commerce illégal de la vie sauvage, responsable de la quasi extinction de certaines espèces, privant les pays de leur patrimoine naturel et profitant aux réseaux criminels internationaux.

    « Chaque année, des milliers d'animaux sont tués illégalement, la plupart du temps par des réseaux criminels organisés motivés par le gain et le profit » affirme le Secrétaire général Ban Ki-moon. « J'appelle les gouvernements et les peuples du monde entier à soutenir la nouvelle campagne des Nations unies, « Wild for Life », qui vise à mobiliser les peuples du monde afin de mettre fin à ce commerce destructeur. Préserver la vie sauvage est crucial pour le bien-être de tous, tout comme pour celui de la planète. »

    #WildforLife, campagne lancée aujourd'hui lors de la seconde Assemblée des Nations Unies pour l'environnement (UNEA-2) à Nairobi devant les ministres de l'environnement des quatre coins de la planète, a pour but de mobiliser des millions de personnes à prendre des mesures contre le commerce illégal

    La campagne est initiée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et la Banque mondiale.

    Les Ambassadeurs de bonne volonté du PNUE, le mannequin Gisele Bündchen se bat pour les tortues de mer, le quadruple footballeur Africain de l'année Yaya Touré (Manchester City, Côte d'Ivoire) pour les éléphants et Ian Somerhalder (Vampire Diaries, Lost) pour les pangolins.

    Ils seront rejoints par des célébrités de Chine, d'Inde, d'Indonésie et du Vietnam afin de plaider pour la conservation des espèces animales telles que les orangs-outans, les tigres, les rhinocéros, les calaos casqués et encourageront les citoyens à mettre fin à la demande qui entretient le commerce illégal.

    « Cela m'attriste, qu'au 21ème siècle, avec tout notre savoir et notre pouvoir, nous entendions des récits relatant que les animaux sauvages sont menacés d'extinction par l'homme », a déclaré l'ambassadrice de bonne volonté du PNUE Gisele Bündchen. «Il est évident que seule une action radicale, un changement total des mentalités pourra changer le cours des choses et il faudra que tout le monde accepte de relever le défi et soutienne la campagne du PNUE « Wild for Life ».

    « La connaissance représente un certain pouvoir et le moment est venu de mettre fin à tout commerce illégal d'espèces sauvages avant que le choix ne soit plus entre nos mains. Il est évident que seule une action radicale, un changement total des mentalités pourra changer le cours des choses » affirme Gisele Bündchen. « Lorsque je prends conscience de la capacité des humains à relever des défis, je garde espoir, je dois assumer cette responsabilité à mon tour. Je demande à chacun d'entre nous de trouver la source d'inspiration et le courage de mettre fin à cette crise. Aujourd'hui je donne mon nom pour changer la situation des tortues de mer. »

    Entre 2010 et 2012, 100 000 éléphants ont été tués pour leur ivoire en Afrique. Trois rhinocéros sont tués chaque jour et le rhinocéros noir d'Afrique de l'Ouest est d'ores et déjà éteint. Les pangolins sont les mammifères les plus braconnés dans le monde. Les grands singes sont également déjà éteints dans plusieurs pays africains.

    La campagne incite tous les participants à trouver leur espèce de c?ur et à recourir à leur sphère d'influence pour mettre fin au commerce illégal de la vie sauvage, quels qu'en soient les impacts pour eux.

    Le profit issu du commerce illégal de la vie sauvage se retrouve pour la plupart du temps dans les poches des réseaux criminels internationaux, menaçant la paix et la sécurité, et portant atteinte aux moyens de subsistance des communautés locales dépendant du tourisme.

    Mettre fin à ce commerce est également crucial pour parvenir à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) dans la mesure où il menace la biodiversité du pays, les moyens de subsistance des communautés et trouble la paix. L'ODD 15 en particulier est un appel à la protection de la faune et de la flore et des écosystèmes dont elles dépendent ? y compris les cibles relatives à l'offre et la demande des produits issus du commerce illégal de la vie sauvage.

    Les hommes et femmes politiques, ainsi que les dirigeants d'entreprise prendront des engagements au cours d'UNEA-2 et dans les jours précédents la Journée mondiale de l'environnement (JME), dont le thème « Libérez votre instinct sauvage pour protéger la vie » vient en écho à la campagne. L'Angola, pays organisateur de la JME, s'engagera de manière significative pour lutter contre le commerce illégal d'ivoire à l'occasion de cette journée.

    Le chanteur du groupe Steppenwolf, John Kay, a également fait don de l'utilisation de Born to be Wild ? une des trois licences internationales de musique majeures de l'histoire - à la campagne.

    Rejoignez notre campagne en visitant notre site internet https://wildfor.life/ et en utilisant le hashtag #Wildforlife sur Twitter afin de partager votre animal de coeur et votre engagement.

    Citations complémentaires à propos de la campagne

    Achim Steiner, Directeur exécutif du PNUE : « Pendant trop longtemps, le commerce illégal de la vie sauvage a dévasté non seulement des espèces mais des moyens de subsistance et des communautés dans le monde entier. » Une action collective est nécessaire, depuis les communautés locales jusqu'au gouvernement, afin de mettre fin à cette menace envers nos trésors naturels irremplaçables. Avec cette campagne, les Nations Unies demandent à la communauté internationale de conduire le commerce illégal à l'extinction. »

    Helen Clark, Administratrice du PNUD : « Le commerce illégal de la vie sauvage dévaste des espèces mythiques. Ce commerce infâme menace la sécurité humaine, le bien-être des communautés, le développement économique et l'intégrité environnementale. Le PNUD et ses partenaires s'engagent à mettre fin au braconnage et au commerce illégal de la vie sauvage. »

    Yuri Fedotov, Directeur exécutif de ONUDC : « Nous partageons cette planète. Mettre fin à la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts est notre responsabilité partagée. »

    John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES: « Les peuples sont la cause de cette menace sérieuse envers la vie sauvage, les peuples sont donc la solution, ce qui implique de lutter contre l'avidité des hommes, l'ignorance et l'indifférence. Nous devons travailler dur sur l'application des lois pour faire face à la cupidité. Nous devons aussi tendre la main à tous afin de surmonter l'ignorance et l'indifférence. Cette campagne de l'ONU et de la CITES peut être source d'inspiration pour le grand public et inciter tout un chacun à protéger notre vie sauvage la plus vulnérable et la plus précieuse afin d'éviter que certaines espèces soient conduites à l'extinction. »

    Li Bingbing, actrice chinoise : « Beaucoup ne réalisent pas que l'ivoire provient d'éléphants morts et qu'en achetant de l'ivoire ils contribuent au commerce de la vie sauvage, ils soutiennent les groupes criminels et ils poussent les éléphants toujours un peu plus près de l'extinction. Cette nouvelle campagne n'autorisera ni l'ignorance, ni l'indifférence, aucune mode ou statut social en tant qu'excuse. »

    Jacqueline Fernandez, actrice sri-lankaise et du Bahreïn : "Peu de personnes ayant vu un tigre, un éléphant ou un rhinocéros à l'état sauvage oublieront cette expérience. On peut être également fasciné en les voyant à la télévision ou au cinéma, et ces moments nous incitent à explorer les merveilles de la nature et peuvent nous transformer en défenseurs de l'environnement, en scientifiques, en personnes ayant à c?ur le monde naturel qui nous entoure. Les chambres d'enfants dans le monde entier sont remplies d'objets représentant ces espèces mythiques. Ne serait-il pas tragique d'imaginer qu'elles puissent disparaître au cours de notre vie ? Le commerce illégal de la vie sauvage menace ces bêtes magnifiques, et nous devons mettre nos forces en commun pour y mettre fin. Aujourd'hui je donne mon nom pour changer la situation des tigres. Rejoignez-moi et faites quelque chose d'inoubliable pour la vie sauvage. »

    Thu Minh, chanteuse de variété: « Les rhinocéros ne sont peut-être pas beaux mais ils sont les créatures les plus anciennes de la planète vivant à ce jour. Ils symbolisent la puissance et la magie de la nature. De nombreuses espèces de rhinocéros ont disparu pour toujours de leurs habitats et les autres espèces font face à la menace de l'extinction si les taux actuels de braconnage continuent. Le rhinocéros de Java qui autrefois vivait au Vietnam s'est éteint en 2011 ! Ils sont tués sans raison valable, simplement parce que leur corne ont de la valeur pour les réseaux criminels, qui les vendent à des fins médicinales qui en réalité sont non-existantes ainsi que pour d'autres usages inutiles, comme des remèdes contre la gueule de bois. De façon scandaleuse, les gens achètent maintenant de la corne de rhinocéros comme investissement, en pariant sur leur extinction. La demande est au c?ur de ce commerce illégal et nous devons l'arrêter. Aujourd'hui, je donne mon nom pour changer la situation des rhinocéros. Donnez votre nom aussi, et faîtes ce que vous pouvez dans vos propres cercles pour assurer la survie de cette espèce pour les générations futures et pour leur émerveillement ».

    Gisele Bündchen, mannequin brésilienne et Ambassadrice de bonne volonté du PNUE : "Cela m'attriste qu'au 21ème siècle, avec tous les moyens et la connaissance dont nous disposons, nous continuons d'entendre que la vie sauvage fait face à la possibilité de l'extinction de certaines espèces par la faute de l'être humain. Il est clair qu'un changement radical doit se produire et il faut que chacun d'entre nous accepte de relever le défi de soutenir la campagne du PNUE Wild for Life. La connaissance représente un certain pouvoir et il est maintenant temps de s'engager à mettre fin à tout commerce de la vie sauvage avant que le choix ne dépende plus de nous. Aujourd'hui je donne mon nom pour changer la situation des tortues de mer. »

    Communiqué de l'ONU

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0