Mediaterre

Diminution de 15% du nombre de saumons atlantique en 2017.



  • Le saumon atlantique ou saumon de l’Atlantique (Salmo salar) est une espèce de poisson  appartenant à la famille des Salmonidés. Il vit dans les zones tempérées, fraiches et froides de l’océan atlantique, et a un statut d’espèce en péril.

    Selon la Fédération du saumon atlantique (FSA), le nombre de saumons atlantique a drastiquement diminué en 2017, et ce pour une deuxième année consécutive. Elle rajoute que seulement quelque 496 000 saumons auraient frayé avec succès dans les rivières continentales l’an dernier, ce qui est inférieur aux exigences de conservation dans certaines régions.

    Aussi, depuis 2015, on note une chute de 45 pour cent de la proportion de retour en rivières de saumons sauvages dans l’Est de l’Amérique du Nord.

    S’agissant de l’année 2017, le pire recul de la population a été observé du côté de Terre-Neuve et du sud de la côte du Labrador. Toutefois, 32 des 38 rivières testées au Québec ont affiché un taux minimal de renouvellement de l’espèce.

    Selon Charles Cusson, directeur des programmes au Québec de la Fédération du saumon atlantique, l’année 2018 est sujette à un phénomène présent déjà depuis plusieurs années, car selon lui, les populations de saumons atlantiques présentes au sud de leur aire de distribution sont plus problématiques que celles qui occupent le nord de l’aire de répartition.

    De ce fait, la Fédération a sollicité l’aide des membres de l’Organisation mondiale pour la conservation du saumon de l’Atlantique Nord, dont le Canada, afin de protéger l’espèce par la mise en place et l’application de quelques mesures supplémentaires, dont quelques-unes sont:

    -          la réduction ou l’élimination des menaces liées à l’aquaculture en cages à filets ouverts;

    -          la prévention de la pêche de saumons provenant de populations menacées ou en voie de disparition;

    -          la sensibilisation sur la gestion durable de toutes les pêches en rivière.

     

    Toutefois, la Fédération espère que le nombre de saumons sauvages retournant dans les rivières d’Amérique du Nord augmentera à compter de l’an prochain, grâce à une entente de conservation de 12 ans signée les 22 et 24 mai dernier à Reykjavik avec le Groenland, et dont les paramètres financiers avaient été tenus secrets.

     

    Source : Radio Canada, Acadie Nouvelle.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0