Mediaterre
   

Haïti : Pour une politique de protection des enfants vulnérables



  • Haïti : Pour une politique de protection des enfants vulnérables

    vendredi 27 octobre 2006




    P-au-P, 26 Oct. 06 [AlterPresse] --- Un symposium sur l’adoption d’un plan national définitif pour la protection des enfants vulnérables en Haïti, initié par le gouvernement haïtien de concert avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), se déroule à Port-au-Prince, les 26 et 27 octobre 2006, constate l’agence AlterPresse.

    Ce colloque, qui réunit les représentants de plusieurs institutions oeuvrant dans le domaine des droits de l’enfant, vise à obtenir des propositions d’actions concrètes permettant de répondre aux problèmes de protection, auxquels sont confrontés les enfants haïtiens en situation d’extrême vulnérabilité.

    Il vise également à dégager une liste d’actions à effets rapides au bénéfice de ces enfants, dégager des mécanismes de mise en œuvre des actions prévues pour chacune des formes de vulnérabilité, à concevoir un document de Plan National de Protection (PNP) agréé par les secteurs impliqués et créer un comité mixte (État – ONG) de coordination et de suivi de la mise en œuvre et des résultats découlant du PNP.

    La cérémonie d’ouverture de ce symposium était marquée de discours officiels, dont celui de Adriano Gonzalez-Regueral, représentant de l’Unicef, du Ministre des Affaires Sociales et du Travail (MAST), Gérald Germain et du Premier Ministre Jacques Édouard Alexis.

    « Nous sommes conscients de la situation vulnérable des enfants d’Haïti. Nous sommes également conscients de l’impact de la violence sur les enfants », déclare le représentant de l’Unicef en Haïti.

    Adriano Gonzalez précise que le nombre d’enfants de rues répertoriés dans le pays est de l’ordre de 2,500 dont 70-80% à Port-au-Prince. Ceux en domesticité se chiffrent à 173,000. Selon le responsable de l’Unicef en Haïti, environ 2,000 enfants haïtiens sont trafiqués annuellement vers la République Dominicaine.

    Face à cette situation d’extrême vulnérabilité, le Premier Ministre Jacques Édouard Alexis réaffirme la volonté de son gouvernement de faire de la protection de l’enfant l’une de ses principales priorités.

    « Ce symposium nous permettra de marquer un pas important (…) Le PNP s’inscrit en droite ligne de la politique générale du gouvernement », souligne Jacques Édouard Alexis, en présence du Sénateur Joseph Lambert, Président de l’Assemblée nationale.

    Le chef du gouvernement annonce l’ouverture du Centre d’accueil de Carrefour dont le fonctionnement a été paralysé depuis quelques temps. Jacques Alexis annonce également l’établissement d’un centre d’accueil pour les enfants dans chaque département géographique du pays.

    [do apr 27/10/2006 09:00]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0