Mediaterre
   

Le Mexique considère la Mer des Caraïbes comme " un élément de l'identité partagée "



  • Le Mexique considère la Mer des Caraïbes comme " un élément de l'identité partagée " de la Caraibe, selon le minister des affaires étrangères mexicain, José Antonio Mead.

    Il a fait part de cette vision suite à l'election du Mexique à la présidence du conseil des ministres de l'association des États des Caraïbes (Aec) pour 2013.

    Le Mexique assure cette présidence alors qu'Haïti - membre de l'Aec, qui réunit 25 pays - doit accueillir le sommet des chefs d'État et de gouvernement du groupe interrégional en avril 2013, selon l'annonce (faite en janvier dernier) par Pierre Richard Casimir, ministre haïtien des affaires étrangères.

    Meade, a mis en exergue " la haute priorité que le Mexique accorde à cette région [les Caraïbes], entre autres raisons, pour les étroits liens historiques et pour constituer [sa] troisième frontière ".

    La mer, pouvant être utilisée en tant que ressource dans le développement des nations, le Mexique plaide pour " son utilisation durable en vue d'assurer la jouissance pour les générations futures ".

    La région caribéenne détient un potentiel pouvant favoriser son insertion " comme un ensemble " dans les marchés et les chaînes mondiales de production, avance le chancelier mexicain,

    L'Aec a été créée le 24 juillet 1994 à Carthagène (Colombie) sous l'impulsion du Mexique.

    Elle intègre les Caraïbes, l'Amérique centrale, les États-Unis du Mexique, la Colombie et le Venezuela.

    L'Aec se donne, pour domaines prioritaires, le développement du commerce intrarégional et extrarégional, le tourisme durable, les transports, la réduction des risques de catastrophes et l'utilisation durable de la Mer des Caraïbes.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0