Mediaterre
   

100 millions d'euros pour la rénovation énergétique des collectivités



  • La FNCCR, Fédération nationale des collectivités concédantes et régies, lance son programme ACTEE 2 dans le cadre du plan de relance nationale. Doté de 100 millions d’euros, le programme va contribuer à améliorer les patrimoines publics des collectivités.

    Avec ACTEE 2, la FNCCR frappe plus fort avec une multiplication par 8 des objectifs afin de viser 20TWh cumac pour décembre 2023. La fédération estime que cette enveloppe budgétaire de 100 millions d’euros devrait permettre de rénover partiellement ou entièrement environ 50 000 bâtiments publics.

    ACTEE, un programme qui a déjà fait ses preuves

    Pour rappel le premier programme ACTEE 1 avait pour objectif d’accompagner les projets d’efficacité énergétique et de substituer les énergies fossiles par des systèmes énergétiques efficaces et bas carbone. Ainsi, les deux appels à manifestation d’intérêt ont rassemblé 24 lauréats, soit 12 500 communes et quelques 2 000 bâtiments publics.

    ACTEE 2 prolonge et renforce le premier programme

    Le programme ACTEE 2 va accentuer sa dynamique sur les bâtiments des secteurs de la santé, les établissements scolaires et les bâtiments culturels et sportifs. La FNCCR présente comme ambitions :

    • La rénovation du patrimoine public bâti par une approche long terme et pluriannuelle
    • La mutualisation des collectivités de toute taille pour consommer moins et mieux
    • La priorisation de l’efficacité énergétique, qui représente un moyen d’améliorer le confort, la santé et le bien-être des occupants
    • La connexion des territoires en impulsant des dynamiques locales d’efficacité énergétique et bas carbone

    Concrètement, cela consiste en :

    • La création et l’animation d’une cellule de soutien des collectivités dans la transition énergétique
    • La création des passeports de la rénovation énergétique avec des nouveaux appels à projets spécifiques pour les bâtiments municipaux (écoles, gymnases, salle des fêtes…) et les hôpitaux publics ainsi que les EPHAD publics
    • Le développement des sous-programmes spécifiques

    La FNCCR l’assure, en cette période post-confinement, la fédération va contribuer à dynamiser de façon significative la commande publique dans le bâtiment. Ainsi, elle estime qu’avec son nouveau programme, elle devrait être en mesure de créer plusieurs dizaines d’emplois directs (techniciens, commerciaux, juristes…), mais aussi 300 emplois indirects. Emplois auxquels on peut ajouter les emplois induits par le suivi des travaux et les missions post-travaux.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0