Mediaterre
   

Avec l'appui d'un programme fédéral, Dallas passe au vert



  • Selon le vieil adage, tout est plus grand au Texas, et c'est pour ne pas y déroger qu'une ville texane a pris un grand engagement afin d'améliorer son efficacité énergétique.

    Au cours des 50 dernières années, la population de Dallas a pratiquement doublé - elle est passée de 679.000 habitants en 1960 à plus de 1,2 million en 2010. Pour soutenir cette croissance rapide, créer une communauté plus durable et réduire l'impact de Dallas sur le réseau électrique, la ville a notamment lancé la Green Dallas Initiative avec le soutien de l'Energy Efficiency and Conservation Block Grant Program (EECBG) du département de l'énergie des États-Unis.

    La ville de Dallas a utilisé les subventions allouées dans le cadre de l'EECBG pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments dont elle est propriétaire, ce qui lui permet de réduire sa consommation énergétique de 900.000 kilowatts-heures par mois, d'où une économie de 1 million de dollars par an.

    Le programme fédéral, autorisé par l'Energy Independence and Security Act de 2007, soutient le déploiement de technologies énergétiques les moins coûteuses, les plus propres et les plus fiables partout aux États-Unis afin d'améliorer l'efficacité énergétique et de réduire la consommation d'énergie, ce qui constitue une priorité nationale.

    Le programme EECBG, inspiré du Community Development Block Grant program du département du logement et de l'urbanisme, aide les gouvernements locaux, les territoires et les tribus amérindiennes aux États-Unis à concevoir, promouvoir, mettre sur pied et gérer des projets et des programmes visant à :

    %u2022 Réduire les émissions des combustibles fossiles.

    %u2022 Réduire la consommation énergétique totale des entités admissibles.

    %u2022 Améliorer l'efficacité énergétique dans les transports, les bâtiments et d'autres secteurs appropriés.

    %u2022 Créer et conserver des emplois.

    Par l'octroi de subventions, le programme aide les communautés locales à faire des investissements stratégiques pour parvenir à l'indépendance énergétique, et atténuer les effets du changement climatique.

    L'efficacité ne vient jamais seule

    Dallas a affecté une partie des fonds de l'EECBG à l'amélioration de l'efficacité énergétique de 248 bâtiments appartenant à la ville, soit au total une surface de 307.000 mètres carrés.

    À la suite d'audits énergétiques, la ville a procédé à des améliorations. Elle a notamment installé un éclairage intérieur moins énergivore dans plus de 150 bâtiments ainsi que des dispositifs de régulation numérique du chauffage et de la climatisation - une technologie qui permet à la ville de suivre sa consommation énergétique et de régler en permanence les dispositifs - dans 100 locaux dont la ville est propriétaire.

    Dans quatre des plus grands bâtiments municipaux, Dallas a installé un éclairage LED dans les garages de stationnement, réduisant ainsi la facture énergétique et les frais d'entretien du fait de la longévité de l'éclairage LED.

    Avant ces rénovations, Dallas dépensait plus ou moins 2,6 millions de dollars par an en électricité. Les modernisations ont réduit la consommation énergétique de la ville de 900.000 kilowatts-heures par mois, ce qui lui permet de réduire sa facture énergétique de 1 million de dollars par an.

    L'argent économisé sert à financer d'autres projets d'infrastructures. Dallas, par exemple, a collaboré avec une entreprise locale de services publics à la réalisation d'audits énergétiques de bâtiments et lieux très fréquentés, tels que des casernes de pompiers, des bibliothèques, des parcs, des antennes de commissariats et des centres de loisirs afin de déterminer où auront lieu les prochaines rénovations.

    Au-delà de la création d'un environnement peu gourmand en énergie, Dallas embrasse également les énergies renouvelables. Environ 40 % de la consommation énergétique annuelle de la ville sont assurés par des fournisseurs d'énergies renouvelables, ce qui fait de Dallas l'un des plus gros acheteurs d'énergies renouvelables.

    En outre, Dallas peut se targuer de posséder la plus grande flotte municipale de véhicules propres au Texas, avec près de 40 % de ses véhicules roulant au gaz naturel comprimé ou au biodiésel ou étant des véhicules électriques hybrides.

    Les autorités municipales continuent à donner l'exemple de la réduction de la consommation énergétique, et Dallas est bien partie pour réduire sa consommation de 5 % par an par rapport au niveau de 2007, maintenir à 40 % la part des énergies renouvelables dans ses achats d'énergie et devenir l'une des villes les plus vertes du pays.

    La politique énergétique du gouvernement Obama, telle que proposée dans le plan budgétaire pour 2014 annoncé en avril, réaffirme la stratégie énergétique globale énoncée à plusieurs reprises par le président depuis son entrée en fonction. Elle mise sur le développement de toutes les ressources énergétiques connues, et l'extension simultanée des mesures de conservation et d'efficacité énergétiques.

    Le président Obama pousse le pays à faire face au changement climatique en réduisant la consommation de combustibles fossiles, ce qui diminue les émissions de gaz à effet de serre.


    Source : "IIP Digital" Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat. Site Internet : http://iipdigital.usembassy.gov/iipdigital-fr/index.html 

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0