Mediaterre
   

Tuvalu du gaz produit par un biodigesteur de lisier de porc



  • Sitôt labellisé du sceau de la Décennie de l’Education au Développement Durable de l’UNESCO, « Small is Beautiful », le plan décennal porté par Alofa Tuvalu se concrétisait avec la mise en place du premier biodigesteur du Centre National de formation aux Energies renouvelables d’Amatuku, la première installation de ce type sur une île coralienne.

    Le lancement officiel de la construction qui a réuni 80 personnes début avril, a été ouvert par Panapasi Nelesone, le Secrétaire et numéro 2 du Gouvernement en présence des Ministres des Affaires Intérieures et des Ressources Naturelles. Le Ministre de l'Energie était représenté par son épouse, Risasi Finikaso, Trésorière d'Alofa Tuvalu. Sikeli Raisuqe, expert auprès du Ministère de l'Agriculture Fidjien. Les Présidentes d’Alofa Tuvalu France et Tuvalu, Gilliane Le Gallic et Susie Kofe ont complété la présentation d’un programme à valeur d’exemple en matière de lutte contre l’effet de serre.

    La construction du digesteur et de la porcherie adaptée a donné lieu à un programme de formation de huit semaines, jalonné de réunions de management avec l'équipe et les résidents de l’école maritime (TMTI). Trois ateliers sur site ont réuni 198 volontaires : 60% de femmes et 10% d’étudiants du TMTI.

    Fin mai, le biodigesteur de 8m3, l’équivalent du dôme fixe de Camartec,
    était en place, prêt à recueillir le lisier de 40 porcs. La construction de
    la porcherie attenante achevée fin juin a permis d’amorcer la production de
    méthane. Le gaz produit par ce premier biodigesteur alimentera une cuisine
    collective partagée par l'ensemble des résidents.

    A terme, le centre permettra aux Tuvaluens de recevoir une formation à 5 technologies renouvelables au moins. Le deuxième semester 2007 verra la mise en place d’un second biodigesteur (à partir de déchets humains cette fois) et les premiers pas du biodiesel de coprah et de la gazéification.

    Le centre de formation figure parmi les recommandations de l’étude 2005-2006 d’Alofa Tuvalu sur les énergies financée par le Fonds Pacifique et l’ADEME, qui poursuit sa collaboration sur la mise en place de la biomasse. Parmi les autres partenaires : SOPAC/PIEPSAP, SPREP/PIGGAREP, TMTI, Alpha Pacific Navigation...

    Contact : alofatuvalu@alofatuvalu.tv

    Parmi les autres actions menées par Alofa Tuvalu à Tuvalu :
    - Production d’une série quotidienne de programmes radio sur l’efficacité énergétique et les déchets (programmés du 5 juin au 6 octobre 2007) co-financée par l’Ambassade de Taiwan
    - Rédaction de la politique énergétiques du pays (strategies et activités)s et discussions sur les déchets
    - Participation avec la Croix rouge, Island Care et les départements du gouvernement tuvaluen concernés à la journée de l’environnement du 5 juin, aux campagnes de nettoyage et communications radio afférente;
    - participation à la rédaction d’un plan d’action environnemental avec le SPREP et le bureau tuvaluen de l’environnement ;
    - traduction de la bande dessinée « A l’eau, la Terre » en tuvaluen. La SOPAC à Fiji finance l’impression de 2000 exemplaires avec son fonds Piepsap ;
    - exposition de photos réunissant plus de 500 portraits deTuvaluens ;
    - distribution de DVD des évenements filmés en 2006 ;
    - renouvèlement des cartes des membres du club de l’union internationale de la presse francophone ;
    - Assemblées générales du bureau tuvaluen d’Alofa Tuvalu, revision de la constitution et élection des membres du comité directeur
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2021 Médiaterre V4.0