La CDD17 examine les conditions de l’avènement d’une révolution verte en Afrique


 Elle examine également la question de la gestion des sols et de l'eau.

De nombreux Ministres et représentants d'États Membres ont examiné aujourd'hui les moyens à mettre en oeuvre pour favoriser l'avènement d'une Révolution verte en Afrique.  Lors de deux tables rondes ministérielles organisées dans le cadre du segment de haut niveau de la dix-septième session de la Commission du développement durable (CDD-17), ils se sont également penchés sur les problèmes liés à la gestion des sols et de l'eau, à l'occasion.



" Le monde entier a besoin d'urgence d'une Révolution verte en Afrique ", a notamment déclaré le Ministre d'État du Portugal, dans le cadre des tables rondes matinales au cours desquelles les participants ont examiné les moyens les plus efficaces à mettre en oeuvre pour garantir la sécurité alimentaire des Africains, contribuer au développement durable du continent ou encore répondre aux effets des changements climatiques.



Citant de son côté les problèmes liés à la baisse de la main-d'oeuvre, à la fois en raison des migrations et des épidémies telles que le VIH/sida, le Directeur de l'évaluation internationale du savoir agricole, de la science et de la technologie pour le développement a souligné les " défis énormes " qu'affronte le continent africain.


[CDD17]



Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0