La protection de la biodiversité doit être intégrée dans tous les secteurs agricoles


Les gouvernements de 167 pays ont reconnu publiquement l'importance de protéger la biodiversité dans tous les secteurs agricoles afin de parvenir à un développement durable, de garantir la sécurité alimentaire et de lutter contre le changement climatique.

Réunis à Cancún, au Mexique, à l'occasion de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (CBD COP13)  qui a pris fin le 17 décembre, les gouvernements ont approuvé plusieurs mesures destinées à promouvoir l'intégration de la conservation de la biodiversité et de son utilisation durable dans les secteurs de l'agriculture, de la pêche, des forêts et du tourisme.

La Déclaration de la Conférence insiste sur le fait que la communauté internationale se doit d'impliquer plusieurs ministères et secteurs économiques dans sa démarche, et pas uniquement les ministères de l'environnement afin de protéger la biodiversité, soit les milliers d'espèces interconnectées à l'origine d'un réseau de services écosystémiques sur lequel repose la production alimentaire mondiale.

« Il s'agit d'un tournant décisif » a déclaré Mme Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO. « Le secteur agricole et celui de la biodiversité ont souvent été considérés comme distincts et parfois même conflictuels, pourtant ils sont inextricablement liés. L'agriculture a, de nature, souvent recours à la biodiversité mais a également le potentiel de contribuer à la protéger » a-t-elle ajouté.

 « Maintenant que la communauté internationale a démontré son engagement à connecter les deux, nous pouvons véritablement commencer à bâtir des ponts, à supprimer les murs et à s'attaquer aux défis mondiaux de manière plus concertée et cohérente » a indiqué Mme Semedo.

La plateforme sur la biodiversité de la FAO - franchir les obstacles  

Lors de la réunion de Cancún, les gouvernements ont salué la pertinence des cadres politiques, des documents guide et des outils développés par la FAO et ont invité les pays à utiliser ces documents relatifs à la biodiversité et à l'agriculture.

Les participants à la réunion de Cancún ont également salué le lancement d'une nouvelle plateforme sur la biodiversité lancée par la FAO lors de la Conférence et visant à bâtir des ponts entre les secteurs, à identifier des synergies, à homogénéiser les objectifs et à développer des approches multisectorielles et ce, dans le but d'intégrer la biodiversité dans les secteurs de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche.

Destinée à faciliter le dialogue entre les secteurs, la plateforme permettra aux ministres de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de l'environnement de partager leurs expériences et de déterminer le meilleur moyen d'encourager les secteurs, qui dépendent de la biodiversité ou ont un impact sur elle, à adopter des approches intégrées pour sa conservation et son utilisation durable. 

Intensifier les efforts

Les participants à la réunion de Cancún ont encouragé la FAO à poursuivre ses efforts auprès des pays, notamment au niveau du développement et de la mise en œuvre des mesures, en donnant des conseils et en fournissant des outils afin de promouvoir l'intégration de la biodiversité dans tous les secteurs concernés.

 Plus tôt dans le mois, le Conseil de la FAO, l'organisme exécutif de l'organisation, a approuvé les principes d'une Vision commune pour une alimentation et une agriculture durable en tant que base pour un dialogue politique et des accords de gouvernance nécessaires afin d'identifier des solutions pour un développement durable dans tous les secteurs et ce, à travers les chaînes de valeurs concernées.

Communiqué de la FAO
Télécharger la déclaration de Cancun

[CdP13-biodiv]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0