Mediaterre

   

Compte-rendu de la 21e réunion de l'Organe subsidiaire scientifique de la convention sur la diversité biologique


La vingt-et-unième réunion de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (OSASTT) à la Convention sur la diversité biologique (CDB) s’est tenue à Montréal, au Canada, du 11 au 14 décembre 2017, en lien à la dixième réunion du Groupe de travail spécial à composition non limitée sur l’Article 8 (j) et les dispositions connexes, qui s’est tenue du 13 au 16 décembre 2017. L’OSASTT a adopté sept recommandations sur: les scénarios de la vision 2050 pour la diversité biologique et liens entre les Objectifs d’Aichi pour la biodiversité et les objectifs de développement durable (ODD); les orientations pour la réalisation d’un secteur de la viande de brousse plus durable; le lien diversité biologique–santé humaine; l’intégration de la biodiversité dans les secteurs de l’énergie et de l’exploitation minière, des infrastructures, de l’industrie de la fabrication et de la transformation, et de la santé; les outils d’évaluation de l’efficacité des instruments de politique générale pour la mise en œuvre du Plan stratégique pour la diversité biologique; la cinquième édition du rapport sur les Perspectives mondiales de la biodiversité (GBO 5); et les questions nouvelles et émergentes.

Le Groupe de travail sur l’Article 8(j) a adopté six recommandations sur: les lignes directrices facultatives pour le rapatriement des connaissances traditionnelles présentant un intérêt pour la conservation et l ’utilisation durable de la diversité biologique; le glossaire des principaux termes et concepts à utiliser dans le cadre de l ’Article 8(j) et des dispositions connexes; les travaux à venir pour l’intégration de l’Article 8(j) dans le travail de la CDB; la mobilisation des ressources; les recommandations du Forum permanent des Nations Unies sur les questions autochtones (UNPFII); et les futurs dialogues approfondis. La réunion a également compris un dialogue approfondi sur la contribution des connaissances traditionnelles à l ’application du programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030), en mettant l ’accent sur la conservation et l ’utilisation durable de la biodiversité...

Les réunions ont accueilli environ 600 participants, représentants des Parties et des gouvernements autres; des instances des Nations Unies; des organisations intergouvernementales, non-gouvernementales, autochtones et communautaires locales; des universités; et du secteur privé. Les faits marquants de l’OSASTT 21 sont les recommandations relatives au lien entre biodiversité et santé, à l’intégration de la biodiversité, et aux scénarios pour la vision 2050 de la biodiversité, qui ont été perçues comme des pas importants dans le sens de la sécurisation du positionnement stratégique vis-à-vis du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Le fait marquant du Groupe de travail sur l’Article 8(j) a été la finalisation des directives pour le rapatriement des connaissances traditionnelles et du glossaire, qui sont considérés comme deux éléments essentiels pour développer une approche commune des savoirs traditionnels et des questions connexes au sein de la Convention.

Lire la suite du compte rendu du Bulletin des Négociations de la Terre

Source : Bulletin des Négociations de la Terre

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0