Mediaterre

   

Nouveau-Brunswick : plusieurs poissons morts retrouvés sur les berges du lac Jones, à Moncton. Les causes ont été déterminées.


En juin dernier, plusieurs poissons avaient trouvé la mort sur les berges du lac Jones à Moncton au Nouveau-Brunswick.

Selon un rapport du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, qui a prélevé l’eau du lac le 17 juin dernier, le haut taux d’éléments nutritifs serait en partie responsable de la mort des poissons. Toujours selon ce rapport du ministère, cette subite mortalité élevée de poissons serait liée à de l’eau chaude ainsi qu’à une présence élevée d’azote et de phosphore.

Les changements climatiques sont encore liés de façon indirecte à cette tragédie, car selon Simon Lamarre, professeur de biologie à l’Université de Moncton, « le réchauffement de l’eau beaucoup plus rapide que les saisons normales serait probablement responsable de la mort des poissons ».

Cette année, le climat est capricieux et les changements de saison ne se déroulent pas normalement. « La chaleur ne s’est pas manifestée à l’apparition du premier bourgeon avec le printemps tardif de cette année. La température a donc grimpé d’un coup avant le 17 juin. Cette singularité météorologique aurait causé un grand stress aux poissons, déjà très agités d’être à peine sortis de leur période de reproduction. »

Les habitants de la ville de Moncton avaient eu des préoccupations suite à de nombreux poissons retrouvés morts, car les enfants fréquentent souvent ce lac et plusieurs personnes promènent leur animal de compagnie aux abords du lac Jones. Suite à ces craintes les autorités de la vile de Moncton avaient décidé de fermer le lac. La municipalité de Moncton va garder le lac fermé jusqu’à ce que le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux fournissent des explications plus détaillées de leur rapport.

 

Source : Acadie Nouvelle

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0