Mediaterre

La CAFI et le Gabon Signent une Lettre d'intention



  • Le 27 juin dernier à Paris, le gouvernement gabonais représenté par le ministre l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement durable, a signé avec la CAFI (Initiative pour la forêt d'Afrique centrale) une lettre d’intention portant sur une subvention de 18 millions de dollars. La subvention porte sur la protection des forêts du Gabon et l’accélération de la lutte contre les changements climatiques. A travers cette lettre d’intention, a déclaré le ministre gabonais, le Gabon réaffirme sa pleine adhésion à l’Accord de Paris. Avec le soutien de la CAFI, le Gabon envisage de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % à l’horizon 2025. Le ministre norvégien du Climat et de l’Environnement, Président de la CAFI, s’est pour sa part s’est dit fier d’accompagner l’ambitieux mais pragmatique objectif du Gabon de préserver 98 % de son massif forestier actuel. Cet accord entre le Gabon et CAFI consolide les bases d’une croissance économique sans déforestation, a remarqué enfin M. Magdy Martinez-Soliman, Secrétaire général adjoint de l’ONU et Directeur du Bureau de la politique et de l’appui aux programmes du PNUD du Programme des Nations Unies pour le Développement.  

    Le CAFI est une initiative qui soutient des investissements nationaux sur la REDD et le développement sobre en émissions, tout en se concentrant sur les pays d’Afrique centrale à haut couvert forestier. Son objectif est de reconnaître et préserver la valeur des forêts dans la région afin d’atténuer les changements climatiques, réduire la pauvreté et contribuer au développement durable. Il a été mis à cet effet le Fonds CAFI qui implique les Agences des Nations Unies (telles que le PNUD et la FAO), la Banque mondiale et les agences de coopération bilatérales (telles que l'Agence Française de Développement).

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0