Mediaterre

50 foyers améliorés offerts aux réfugiés centrafricains de Guiwa Yangamo (est-Cameroun)



  • En marge de la mise en terre de 250 arbres fruitiers, en prélude à la célébration de la 46ème édition de la Journée mondiale de l'Environnement, sous le thème : «Combattre la pollution plastique», le 5 juin 2018, le gouvernement, à travers la délégation régionale de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable de l’Est, a également offert 50 foyers améliorés aux réfugiés centrafricains de la localité de Guiwa Yangamo (est-Cameroun).

    Ces 50 foyers améliorés gratifiés le 04 juin 2018, d’après les donateurs, ont pour but de permettre à ses populations en détresse de protéger de manière optimale l’environnement ambiant.

    La preuve, ces foyers sont construits en matériaux écologiques (ferraille de récupération et argile) et fonctionnent à l'aide du charbon.

    Ils vont ainsi encourager ces populations à contribuer à la réduction de la consommation du bois pour la cuisine.

    «Nous avons choisi de donner 20% des foyers (10 foyers) aux populations autochtones, pour qu'elles ne se sentent pas mis à l'écart et 80% (40 foyers) aux réfugiés», a relevé Olivier Emmanuel Andang, délégué régional de l'environnement de la protection de la nature et du développement durable de l'Est.

    La Représentante du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), partenaire du ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable (MINEPDED) au Cameroun de préciser : «Nous avons également fait la réparation égale tenant compte de la religion (chrétienne et musulmane). Mais, la priorité a été accordée aux personnes de plus 60 ans et aux personnes à besoins spécifiques, notamment les handicapés.»

    «Nous avons choisi de distribuer les foyers améliorés, dans but d'amener les populations à recourir de moins en moins au bois pour la consommation des ménages. Nous pensons qu'avec cela, il y aura moins de pression sur la ressource bois. Nous voulons faire d'une pierre deux coups. Il y a déjà la campagne de reboisement qui est en cours…», a renchéri M. Andang.

    Aussi, les réfugiés centrafricains de Guiwa Yangamo ont-ils été sensibilisés sur les conséquences néfastes qui découlent de l'utilisation des emballages plastiques. Il leur a été déconseillé l’usage des plastiques pour allumer les foyers améliorés.

    Pour le sous-préfet de l'arrondissement de Ngoura, Sébastien Essoma Zoua, «cette action rentre dans la panoplie d’actions engagée par le gouvernement camerounais en vue de la protection de la nature».

    Pour la bonne cause, les populations de Guiwa Yangamo ont été invitées à soutenir les actions gouvernementales en protégeant au maximum leur environnement.

    «Nous devons nous lever tous comme un seul homme pour protéger l'environnement et éviter la destruction de cette environnement précieux pour notre survie», a martelé le chef de terre.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0