Mediaterre

Le modèle actuel d?étalement urbain : démodé et très coûteux



  • Depuis les années 1970, l'étalement des habitations et des commerces en périphérie des villes néo-brunswickoises, en constante expansion, s'est effectué de manière très désordonnée et inefficace. La province et les municipalités sont en réflexion pour voir à un modèle beaucoup plus moderne et pratique.

    Le modèle actuel

    Le modèle d'étalement urbain  au Nouveau-Brunswick provient de celui rencontré sur le continent nord-américain. Ce phénomène a débuté dans les années 50 avec le développement des banlieues. Par la suite, dans les années 70, la venue des magasins à grande surface l'a accentué. L'étalement urbain est devenu la norme avec ses développements résidentiels en périphérie des grandes villes.


    Mais ce modèle engendre une mauvaise utilisation du territoire. Il nécessite en fait une grande quantité de terrain (voir figure en annexe) et éloigne les maisons des magasins et des milieux de travail. En fait, il n'est pas très écologique. Les grandes distances à parcourir augmentent l'utilisation de l'automobile, ce qui a un impact néfaste sur l'environnement. Ce phénomène est même l'une des plus grandes causes de l'augmentation de l'effet de serre dans certaines parties du Canada. Au Nouveau-Brunswick, ce n'est pas l'augmentation de la population qui est la cause du phénomène, mais plutôt la répartition géographique de celle-ci qui a été affectée par l'exode rural dans les vingt dernières années.

    Ça coûte cher !

    La désorganisation structurelle de la province coûte cher au portefeuille des contribuables. Ainsi, l'absence de planification du territoire fait en sorte que cela coûte très cher aux municipalités et à la province au niveau des services (ex. : plus de distance de déneigement) et du développement des infrastructures essentielles (ex. : aqueduc, égouts, etc.). Cette façon de procéder n'étant pas durable à long terme pour des raisons économiques et environnementales, la province planifie d'établir un modèle plus convenable aux besoins futurs.

    Penser à long terme

    La solution apportée par le prochain modèle pour les développements futurs est d'encourager la densification des quartiers en construisant des édifices à logements plus grands. De la sorte, des vieilles infrastructures à l'intérieur des villes devront être renouvelées afin de revitaliser les centres-villes.


    " Nous pouvons décider des règles régissant la construction de villes durables et aider à planifier comment nous irons au travail, à l'école et aux magasins. Nous avons besoin de villes plus denses et plus compactes, dotées de meilleures pistes cyclables et de voies piétonnières plus accueillantes. Agissez dès maintenant pour décourager l'étalement urbain. " Suivons ces sages conseils de M. David Suzuki pour notre avenir.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0