Mediaterre
   

Laisser les forêts repousser naturellement pourrait être une meilleure option que de les replanter



  • Une étude indique que le potentiel de repousse naturelle pour absorber le carbone a été largement sous-estimé. Le travail coûteux et difficile de replanter des forêts qui ont été abattues n’est peut-être pas le seul moyen de restaurer les capacités d’absorption de carbone de la Terre, selon la recherche, car permettre aux arbres de repousser naturellement sans intervention pourrait offrir une alternative moins coûteuse.

    Maintenir les forêts sur pied est toujours un meilleur moyen de réduire l'impact de la crise climatique, mais dans de grandes régions du monde, la forêt et la garrigue ont déjà été défrichées ou dégradées d'une manière ou d'une autre, à cause de la déforestation, de l'échec de l'agriculture ou d'une autre exploitation. Souvent, les bûcherons, les agriculteurs et les éleveurs passent rapidement à autre chose, laissant la dévastation dans leur sillage. La pensée conventionnelle reste que la replantation est le meilleur moyen de restaurer le bilan de carbone, mais une étude publiée dans la revue Nature montre que laisser les forêts repousser naturellement est moins cher et permet également aux arbres et à la faune indigènes de s'épanouir. Ainsi, il faudrait supprimer toute perturbation ou utilisation des terres qui empêchait la forêt de revenir.

    Les meilleures régions pour permettre aux forêts de se régénérer naturellement se trouvent dans les régions tropicales d'Afrique occidentale et centrale. La repousse prend plus de temps en Europe centrale et au Moyen-Orient. L'étude n'a pas comparé les taux de repousse lorsque la terre est laissée seule avec les taux lorsqu'il y a intervention ou les coûts d'une intervention ciblée. Une telle intervention pourrait être nécessaire pour aider les forêts à retrouver leur biodiversité maximale. Par ailleurs, la plantation active ne garantit pas nécessairement une forêt plus diversifiée à la fin, car il peut souvent être difficile d'acquérir divers plants à planter.

    Les forêts sur pied absorbent environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre émises par les activités humaines chaque année. Cependant, le potentiel de repousse naturelle d'absorber le carbone a été largement sous-estimé, d'environ un tiers dans l'ensemble et d'environ la moitié dans le cas des forêts tropicales. Il n'existe pas de solution unique et universelle pour lutter contre le changement climatique, mais cette étude apporte une perspective différente des autres et qui mérite donc d’avoir davantage de visibilité face à l’avancée de la déforestation partout dans le monde.

    Crédite image: Casey Horner, Unsplash, 21 Décembre 2017

    [MOGED]

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0