Mediaterre

La mairie de Fouesnant (France) fait un don des matériels sanitaire et scolaire à la commune de Bangangté (Cameroun) d'une valeur de 45 millions Fcfa



  • 79 lits électriques médicalisés dignes des grands centres hospitaliers français, 07 lits à étage pour enfants, 20 matelas pour lits de bébé, 02 chaises de bureau, 01 bureau, 05 tableaux d’école, 12 tablettes à tiroirs, 02 fauteuils, 01 babyfoot d’école, 02 tables de tennis (de table), 600 blouses simples et 102 en ensemble.

    C’est la consistance du don de matériel sanitaire offert à la commune de Bangangté (Ouest-Cameroun) par Fouesnant (commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France), estimé à 40 millions Fcfa.

    Ce matériel a été solennellement distribué aux bénéficiaires le 09 mai 2018, à l’esplanade de la mairie de Bangangté, dirigée par Célestine Ketcha Courtès.

    En présence du préfet du Ndé, Oumarou Haman Wabi, des autorités traditionnelles, des personnalités politiques et municipales, des responsables des centres de santé intégrés et des hôpitaux du Ndé, du maire de Bangou (département des Hauts-Plateaux, ouest-Cameroun), Charles Nana, et de nombreuses populations venues de l’intérieur et de l’extérieur du département.

    Au nombre des bénéficiaires de cette manne qui va permettre d’améliorer la prise en charge des patients, en fonction des besoins réels des populations : 33 centres de santé intégrés du Ndé, la commune de Bangou, 3 centres de santé privés (hôpital protestant de Bangoua, hôpital de Feutom, Fondation Ad Lucem) et l’Université des montagnes (UdM).

    Au même moment, le matériel scolaire estimé à 5 millions Fcfa a aussi été distribué à deux écoles maternelles Groupe 3 du quartier 4 et Groupe 1 du quartier 1 de la commune de Bangangté, les collèges de l’enseignement secondaire (CES) de Batela et Banekouané.

    La maire Célestine Ketcha Courtès a témoigné sa reconnaissance au maire de Fouesnant, Roger Logoff, qui n'est pas à son premier coup d'essai à Bangangté.

    En témoigne à cet effet l'opération ‘’Un livre par banc’’ en 2012 dans toutes les classes d'examen du primaire et du secondaire de la ville de Bangangté qui a permis de booster les résultats scolaires et l'opération «Ville et Écoles fleurs» pour l'absorption des émissions de gaz à effet de serre.

    Une reconnaissance toute aussi destinée à Sa Princesse Ginette Phorel de Diaspora positive, point focal de la mairie de Bangangté auprès de la mairie de Fouesnant.

    C’est la preuve, s’il en était encore besoin, que la coopération internationale décentralisée est une opportunité qui permet aux collectivités locales d’améliorer les conditions de vie des populations. Mieux, d’œuvrer pour le développement durable.

    Et sensible aux difficultés auxquelles les populations des autres entités municipales endurent au Cameroun, Célestine Ketcha Courtès, la présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA), a partagé ces dons issus de la coopération Bangangté-Fouesnant avec trois autres arrondissements du département du Ndé et l'arrondissement de Bangou (dans les Hauts-Plateaux).

    Et les populations de Bangou ne sont pas à leur première récolte des fruits de la coopération internationale décentralisée explorée par celle que d’aucuns ont fini par baptiser : ‘’la maire des Odd (Objectifs du développement durable)’’.

    Partagez
    Donnez votre avis
    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0