Mediaterre

Le câble South Atlantic Inter Link (SAIL) connecte le Cameroun au Brésil



  • D’après un communiqué de presse du directeur général de la Cameroon Telecommunications (CAMTEL), David Nkoto Emane, rendu public le 06 septembre 2018 à Yaoundé, «le chantier de pose du câble sous-marin à fibres optiques entre le Cameroun et le Brésil connu sous le nom commercial SAIL est accompli avec succès depuis le 04 septembre 2018, suite à l’installation des derniers équipements de raccordement».

    Et le Dg de CAMTEL de préciser : «L’accomplissement de cet important chantier consacre la connexion du Cameroun et de l’Afrique entière au reste du monde par 6 000 kilomètres d’une infrastructure moderne à très haut débit, constituée de 4 paires de fibre de 32 térabits par seconde de capacité, et d’une durée de vie de plus de 25 ans».

    Selon le même communiqué, la réussite des premiers tests réalisés sur le câble installé augure une dynamique de développement fondée sur des échanges fructueux et mutuellement entre l’Afrique et l’Amérique du Sud.

    Toute potentialité qui fait entrer le Cameroun (pays d’Afrique centrale) dans le giron des grands acteurs des télécommunications en Afrique en particulier et dans le monde en général.

    «C’est un triple bond en avant que les usagers des TIC (technologies de l’information et de la communication, Ndlr) qui nous font confiance vont expérimenter dans les prochaines semaines, au Cameroun comme partout ailleurs où le SAIL va conquérir sa clientèle», renchérit M. Nkoto Emane.

    Et la conséquence immédiate de cette situation est sans doute économique, notamment la baisse drastique des coûts des communications encore très exorbitants au Cameroun par rapport à bien de pays de même niveau de vie en Afrique et dans le monde.

    Le Dg rassure également que la qualité de service des communications sera «fortement améliorée et stabilisée à travers des capacités de l’Internet décuplées».

    Toutes choses qui font croire que le Cameroun sera bientôt un pays où le numérique est un vecteur de croissance et de développement d’une économie inclusive et durable.

    En rappel, les travaux de ce joyau des Télécom évalués à 278 milliards Fcfa lancés le 22 mai 2018 ont été conduits par l’entreprise chinoise Huawei Technologies Company Ltd.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0