Mediaterre

Plan International Cameroun revisite ses stratégies.



  • Plan international Cameroun mène dans l’arrondissement de Yaoundé 2 un projet éducatif cofinancé avec l’Agence Française de Développement (AFD) sous le nom de l’Autonomisation des plus Vulnérables par l’EducatioN Inclusive et la Réinsertion (AVENIR). Ce projet se fait en partenariat avec le gouvernement camerounais et certaines organisations de la société civile telles que l’Amicale des Jeunes Solidaires de la Briqueterie (AJSB), l’Association des Femmes Haoussa pour le Développement (AFHADEV) et le Cameroon Education For All Network (CEFAN).

    Outre l’assistance accordée à certaines personnes pour la création des activités génératrices de revenus, et l’insertion professionnelle de plusieurs jeunes âgés de plus de 14 ans, ce projet a pour objectif majeur de réinsérer dans le système éducatif près de 300 jeunes dont au moins 50% de filles non ou déscolarisés pendant une durée de trois ans.

    Après près d’un an de son exécution, Plan qui pendant la première année avait mené, à travers le CEFAN deux plaidoyers, a organisé un atelier annuel pour revoir son plan collectif de plaidoyer pour les enfants non ou déscolarisés.

    Tenu le 27 septembre au siège de la Centrale Syndicale du Secteur Public (CSP), l’atelier a consisté en un compte rendu des différents plaidoyers menés, des travaux en atelier et leur restitution. L’on a pu relever certains manquements liés à un déficit communicationnel et à la non finalisation de la signature des conventions. Les recommandations ont ainsi été faites pour fluidifier la communication dans le groupe et mieux faire circuler l’information et à opter pour des lettres d’engagement plutôt que des conventions.

    Avec Plan, l’AFD et leurs différents partenaires institutionnels et des OSC, l’éducation inclusive est visiblement en bonne marche au Cameroun.

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0