Mediaterre

Le CIRAD expérimente de nouvelles variétés de caféier Arabica au Cameroun



  • A partir de cette année 2020, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) va procéder au planting des hybrides de caféier Arabica au Cameroun, à travers des clusters de plusieurs dizaines d’hectares. La démarche s’inscrit dans la continuité d’une phase expérimentale entamée en 2018 sur des parcelles d’évaluation localisées dans la région de l’Ouest-Cameroun.

    L’objectif est de vulgariser auprès des caféiculteurs camerounais des caféiers à haut rendement (plus de 40 à 70% par rapport aux variétés conventionnelles comme le Java) et résistants aux stress climatiques. Il s’agit également d’une mesure qui cadre avec la stratégie nationale de relance de la recherche et de la production de café, définie pour la période 2020-2025 et coordonnée par l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD), partenaire du CIRAD.

    Le volet transfert de technologies est prévu, avec la dissémination des techniques de propagation de ces nouvelles variétés par embryogénèse somatique au laboratoire de l’IRAD à Yaoundé et par mini-boutures enracinées dans les pépinières de la station de recherche IRAD de Foumbot, région de l’Ouest. Par ailleurs, selon le CIRAD, une plateforme d’innovation a vu le jour pour accompagner la mise en place des clusters et la commercialisation du café haut de gamme produit, à des prix de 30 à 40% supérieurs aux tarifs actuels. Selon les sources officielles, le Cameroun a produit 7418 tonnes de café Arabica en 2019.

    L’opération est implémentée dans le cadre du projet européen BREEDing Coffee for AgroForestry Systems (BREEDCAFS) visant à adapter les variétés de café à l’agroforesterie. Doté d'un budget de 4,5 millions d'euros, ce projet est porté par le CIRAD et financé par le programme européen H2020. Il prend fin en 2021. 

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0