Mediaterre

Ocean innovation Center (sud-Cameroun) immortalise l'icône camerounaise des Tic, Armand Claude Abanda



  • “Armand Claude Abanda. It Training Room’’. C’est la nomination d’une salle de formation des apprenants des technologies de l’information et de la communication (TIC) en l’honneur du Représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI) du Cameroun à Kribi, le 1er août 2020. À titre de reconnaissance de son professionnalisme et son dynamisme dans le domaine du digital.

    «L’action d’Armand Claude Abanda s’adresse à toutes les couches de la population : les handicapés, les femmes, les personnes dites âgées et bien entendu les jeunes. C’est effectivement une action qui s’inscrit dans la durée. Ça fait un moment que je le connais. Au-delà de son dynamisme, de sa ténacité, voire sa pugnacité, je pense qu’Armand Claude Abanda a beaucoup fait pour notre pays. Et l’impact social est tout aussi important. Il est connu à travers tout le territoire national. Il est connu dans plusieurs pays d’Afrique, notamment le Congo, le Gabon, et j’en passe. Il est connu parce qu’il pose des actions qui vont dans le sens de l’accompagnement du développement de notre pays. Le président de la République, S.E Paul Biya, a souhaité vivement que notre pays le Cameroun devienne une nation numérique. Je crois que cela est possible. En tout cas, les actions d’Armand Claude Abanda s’inscrivent dans ce sillage…», a laissé entendre le promoteur de l’OIC, Jacques Bonjawo.

    «Nous voulons en effet, mettre en exergue des talents, des personnalités (femmes et hommes) qui peuvent servir, un tant soit peu, d’exemples à notre société. Il se trouve que nous avons mis en place un certain nombre de critères. Notamment, celui de l’action dans la durée, de l’impact social, de l’éthique dans le travail», renchérit l’ancien collaborateur de l’ex-patron de Microsoft, le milliardaire américain Bill Gates.

    C’était en présence de Mgr Damase Zinga Atangana, évêque du diocèse de Kribi, des autorités administratives, municipales et traditionnelles de la ville balnéaire (région du Sud).

    À son tour, le président exécutif du Forum des universités et grandes écoles professionnelles d’Afrique centrale (Fugepac) a dédié son sacre à la première Dame du Cameroun, Mme Chantal Biya, pour son soutien.

    «Je dédie cette reconnaissance que je reçois aujourd’hui de façon gracieuse avec mes deux mains à la première Dame Mme Chantal Biya, la marraine nationale de l’opération 100 000 femmes à l’horizon 2012 et du MIJEF 2035 (qui ont déjà permis d’arrimer plus de 350 000 Camerounais aux Tic, Ndlr). Tout simplement parce que c’est bien elle qui nous demandé d’étendre notre action dans le Cameroun profond…», a justifié Armand Claude Abanda.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0