Mediaterre

Doumba-Rey, la 4ème réserve de biosphère camerounaise approuvée par l'UNESCO



  • Depuis juin 2022, l’Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) a approuvé 11 nouvelles réserves de biosphère dans 9 pays dont Doumba-Rey au Cameroun.

    D’après les informations disponibles, cette réserve de biosphère est davantage connue pour sa population d'oiseaux de plus de 100 espèces identifiées et sa flore fortement diversifiée. Localisée entre les savanes et forêts, selon les experts, Doumba-Rey joue un rôle important dans la séquestration du carbone et accueille des espèces phénoménales telles que les éléphants. Cette aire compte une soixantaine de villages dont les tribus dominantes sont les Gbaya, Mboum et Mbéré.

    Avec ces 11 nouvelles réserves, le réseau mondial des réserves de biosphère compte dorénavant 738 sites dans 134 pays (dont 22 sites transfrontaliers) de la planète.

    Les trois autres réserves de biosphère du Cameroun à l’UNESCO sont : Waza (Extrême-nord), le Dja (Sud-est) et la Bénoué (Nord).

    Il est à rappeler que les réserves de biosphère sont des «lieux d’apprentissage du développement durable» dans divers contextes écologiques, sociaux et économiques, qui touchent la vie de plus de 250 millions de personnes. Ce sont des sites qui permettent de tester des approches interdisciplinaires afin de comprendre et de gérer les changements et les interactions entre systèmes sociaux et écologiques, y compris la prévention des conflits et la gestion de la biodiversité. Ces endroits atypiques apportent des solutions locales à des problèmes mondiaux. Les réserves de biosphère comprennent des écosystèmes terrestres, marins et côtiers. Chaque réserve favorise des solutions conciliant la conservation de la biodiversité et son utilisation durable.

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0