Mediaterre

Les petites entreprises américaines, à l'avant-garde de l'économie énergétique propre



  • Par Karin Rives
    Rédactrice

    Washington - Plus de 99 % des entreprises aux États-Unis emploient moins de 500 personnes. Ces " petites entreprises " comme elles sont souvent appelées créent près des deux tiers de tous les nouveaux emplois dans le pays.

    Aujourd'hui, le gouvernement fédéral veut les encourager à apporter leur concours à la création d'une nouvelle économie " verte ".

    Depuis l'adoption par le Congrès des États-Unis de la Loi sur le redressement et les réinvestissements de 2009, le ministère de l'énergie (DOE) a octroyé 5,9 milliards de dollars en dons, contrats, prêts, mesures d'incitation fiscales et autres bénéfices aux petites entreprises dans le secteur de l'énergie propre et autres services écologiques de pointe. Plusieurs milliards de dollars supplémentaires devraient leur être accordés d'ici au 30 septembre 2011.

    La loi sur la relance économique qui se chiffrait à 787 milliards de dollars visait à donner un coup de pouce à l'économie nationale et à créer des emplois. En tout, 90 milliards de cette somme avaient été spécifiquement désignés à l'énergie propre, des investissements qui seraient faits par dix agences différentes à Washington.

    Les fonds serviraient entre autres à accorder des incitatifs fiscaux aux propriétaires qui apporteraient des modifications à leurs maisons pour qu'elles utilisent l'énergie de manière plus efficace, à appuyer les compagnies qui ouvrent pour mettre au point des réseaux de distribution électrique intelligents ou des voitures électriques et aussi à fournir une formation professionnelle dans le secteur de l'énergie propre. Plus de 80.000 nouveaux emplois dans ce secteur ont été créés au cours du premier trimestre de 2010, grâce à ce financement, selon un rapport récemment diffusé par le Groupe des conseillers économiques de la Maison-Blanche.

    " La loi sur la relance a vraiment été la plus importante jamais ratifiée en ce qui concerne le secteur vert ", a dit Mme Phyllis Cuttino, directrice de la campagne contre le réchauffement planétaire à l'organisation sans but lucratif, Pew Charitable Trusts, sise à Washington.

    Alors que les économistes poursuivent leur débat pour savoir jusqu'à quel point le programme de relance a été bénéfique à l'économie américaine en général, les petites compagnies et les créateurs d'entreprise sautent à bord de la locomotive de ce qui devrait devenir, de l'avis de beaucoup, un marché mondial en plein essor de l'énergie propre, des voitures et du bâtiment verts. Le ministère américain de l'énergie, qui a reçu la majorité des fonds alloués aux projets verts par la loi sur la relance, a récemment publié un rapport mettant en exergue certaines des petites entreprises qui en ont bénéficié.

    Une nouvelle génération de serveurs Internet et de voitures

    Un exemple de ces nouvelles compagnies est SeaMicro, une entreprise en démarrage à Santa Clara (Californie) qui espère réussir à réduire considérablement l'énergie utilisée par les centres de données de par le monde grâce à un serveur qui en consommerait jusqu'à 75 % de moins que les serveurs actuellement en service. SeaMicro sera en mesure de commercialiser sa technologie d'ici le milieu de l'année, soit un an plus tôt que prévu, grâce au don de 9,3 millions de dollars accordé par le ministère de l'énergie.

    Depuis que la compagnie a reçu ces fonds, elle a embauché 15 ingénieurs et doit remplir 6 autres postes, a dit son P.d.g., M. Andrew Feldman.

    " Les centres de données utilisent plus de 1,5 % de l'électricité aux États-Unis ", a-t-il indiqué. " La technologie de SeaMicro peut réduire ce chiffre considérablement, économisant des millions de dollars par an à nos clients, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de millions de tonnes chaque année. "

    Tesla Motors est une autre compagnie sise en Californie qui a reçu un prêt de 465 millions de dollars pour financer une nouvelle usine de voitures entièrement électriques et une seconde installation pour la fabrication de piles et d'autres pièces pour voitures électriques.

    Tesla Motors est le premier fabricant de voitures entièrement électriques qui peuvent rouler plus de 320 kilomètres sans devoir être rechargées. Le prix élevé de la seule automobile qu'elle commercialise à l'heure actuelle la rend inabordable pour la plupart des gens, mais avec le nouveau prêt du gouvernement, les ingénieurs de Tesla ouvrent pour mettre au point un modèle dont le prix sera comparable à un grand nombre des voitures sur le marché.

    " La mission de Tesla est de mettre les voitures électriques sur le marché de masse, en réduisant sans cesse leur prix ", a déclaré la porte-parole de la compagnie, Mme Khobi Brooklyn. Plutôt que de dominer le marché, Tesla Motors espère encourager tous les fabricants automobiles à produire des voitures électriques, a-t-elle souligné, ajoutant : " L'effet le plus significatif que Tesla aura sur le marché pourrait bien être en fournissant sa technologie aux autres compagnies. "

    Les deux nouvelles usines de Tesla devraient employer au total 1.650 personnes, transformant une entreprise en démarrage en une entreprise moyenne. L'embauche a déjà commencé avec environ 60 nouveaux employés recrutés chaque mois, a précisé Mme Brooklyn.

    Source : "America.Gov" Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.
    Site Internet : http://www.america.gov/fr/
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0