Mediaterre

Le Nouveau-Brunswick améliore le programme de responsabilité élargie des producteurs



  • La gestion efficace des déchets est l’une des composantes importantes de la lutte contre la pollution et les changements climatiques. Il était donc important pour notre province de mettre en place un instrument de politique environnementale qui étend les obligations du producteur à l’égard d’un produit jusqu’au stade de son cycle de vie situé en aval de la consommation. Le Nouveau-Brunswick a donc pour cela mis en place le programme de responsabilité élargie depuis 2008. Mais ce programme ne concernait que les restes de peinture, d’huile et du glycol usagés. Aujourd’hui, le Nouveau-Brunswick veut faire mieux, c’est donc ainsi que le gouvernement a annoncé un programme qui inclus les emballages et les papiers imprimés

    « La responsabilité élargie des producteurs (REP) est une approche qui vise notamment à transférer la responsabilité de la gestion des matières résiduelles générées par la consommation de divers produits aux entreprises qui sont à l’origine de leur mise en marché sur un territoire donné ».

     

    « Le concept de responsabilité élargie du producteur est né dans un contexte où, avec la forte augmentation de la production industrielle et de la consommation, les municipalités se sont subitement trouvées à devoir gérer des quantités croissantes de matières résiduelles ». L’augmentation des coûts liés à la gestion des matières résiduelles a donc incité plusieurs gouvernements à se mobiliser en faveur d’une plus grande responsabilisation des entreprises par rapport aux produits qu’elles mettent sur le marché. En plus des bienfaits pour l’environnement, l’un des objectifs de ce programme est donc de donner moins de fil à retordre aux municipalités de notre province qui ont de plus en plus de difficultés à gérer les déchets qui croissent en volume d’années en années.

     

    Avec cette modification apportée au programme de responsabilité élargie, les entreprises de notre province devront gérer une bonne partie des déchets qu’ils produisent. Selon le gouvernement néo-brunswickois, « le nouveau programme va permettre de recycler 60 % des emballages et des papiers imprimés. Avant la mise en place de ce programme, seulement 30 % de ces matériaux étaient récupérés et recyclés ».

    Ce programme vient s’ajouter aux différents programmes de Recycle NB. En effet dans la province nous avons des programmes de recyclage des pneus, de l’huile, du glycol, de la peinture et des appareils électroniques. Grâce à ces différents programmes depuis 2008, Recycle NB a pu recueillir et recycler, 14 millions de litres d’huile, 883 936 kilogrammes de contenants d’huile, 444 litres de glycol, 32 200 kilogrammes de contenants de glycol, 1 172 491 kilogrammes de filtres à huile. Depuis 2017, Recycle NB a recueilli 1 500 tonnes métriques de matériel électronique.

    Le programme de responsabilité élargie des producteurs favorise le changement de comportement de nombreuses entreprises, c’est une excellente chose pour notre province.

     

    Sources : Recycle NB, Recyc-Québec, https://www.gnb.ca

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0