Mediaterre
   

Un oasis pour la tortue de Kemp



  • Le 26e Symposium annuel sur la biologie et la conservation des tortues marines s’est tenu en Grèce, sur l’île de Crête, du 2 au 8 avril 2006. Un des résultats en est une résolution recommandant que les gouvernements travaillent de concert à la création d’une zone de migration et de nidification dont la pêche commerciale serait exclue. Plus précisément, cette réserve marine souhaitée serait constituée des eaux au large du Texas, dans le Golfe du Mexique, et viserait le rétablissement de la tortue de Kemp (Lepidochelys kempi).

    Cette tortue est menacée et maintenant protégée dans toute son aire de distribution. La survie de l’espèce est mise en jeu car elle est prise accidentellement dans les filets de la pêche aux crevettes et parce que ses œufs sont récoltés par les humains. Après avoir frôlé l’extinction, elle serait aujourd’hui en voie de rémission. Une situation qui exige une protection accrue par les gouvernements concernés, c’est-à-dire les États-Unis et le Mexique.

    Une seconde résolution visait aussi la tortue de Kemp, et demandait que le plan de rétablissement étatsunien de cette tortue reconnaisse que les côtes texanes et les eaux voisines sont une zone de nidification, de migration et d’alimentation de la tortue de Kemp. Mais au-delà des mesures qui seront prises, on souligne la nécessité que les lois soient appliquées dans les faits.
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0