Mediaterre

   

Les négociations en cours à la CDD19 devraient être une bonne base de travail pour la Conférence de Rio


Le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires économiques et sociales, M. Sha Zukang ainsi que le Ministre de l'environnement et des forêts de la Roumanie, M. Lázló Borbély, ont fait le point des négociations que mène en ce moment la Commission du développement durable, en prévision de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable qui se tiendra à Rio, en 2012 " Rio+20 ".

La session de la Commission du développement durable entre dans une phase critique cette semaine, a estimé au cours d'une conférence de presse tenue au Siège de l'ONU à New York, M. Sha Zukang, qui est également Secrétaire général de " Rio+20 ".  László Borbély, qui préside, cette année, les travaux de la Commission, a espéré avoir un projet de document final à présenter au débat ministériel de haut niveau qui débutera le 11 mai, avec la participation confirmée d'une cinquantaine de personnalités clefs.

Grâce à la " bonne atmosphère " qui prévaut dans les négociations, les décisions que prendra la Commission, à la fin de sa session, le 13 mai, devraient être une bonne base de travail pour la Conférence de Rio, a-t-il estimé.

M. Borbély a indiqué que la Commission négocie un texte de 55 pages fait de déclarations générales et de mesures concrètes.  Comme l'ONU représente tous les pays sur un pied d'égalité, un consensus est nécessaire, a souligné le Président de la Commission en parlant de négociations tenues en séances privées, selon la procédure habituelle, mais ouvertes aux neuf Grands groupes, identifiés il y 20 ans à Rio, à savoir les femmes; les jeunes; les populations autochtones; les ONG; les autorités locales; les syndicats; les entreprises; la communauté scientifique et technique et les agricultures.

M. Zukang a rappelé la  nécessité de traduire en actes les engagements pris dans les cinq domaines cruciaux que sont les transports, les produits chimiques, la gestion des déchets, l'extraction minière et le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables.

La population mondiale devant atteindre 7 milliards de personnes cette année, 9,3 milliards en 2050 et 10,1 milliards en 2100, " Rio+20 " offre une occasion " historique " d'améliorer la qualité de vie de chacun, tout en protégeant l'environnement.

La Commission du développement durable, a insisté M. Zukang, doit donc mettre l'accent sur les moyens concrets d'utiliser les ressources de la planète plus efficacement.  " Nous ne pouvons plus continuer comme avant ", a-t-il prévenu.

Les crises financière et alimentaire, ainsi que les catastrophes naturelles, ont eu un impact négatif sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), a renchéri le Président de la Commission, en appelant la communauté internationale à faire preuve d'une plus grande détermination pour mettre en oeuvre l'agenda du développement durable.

 

[CDD19]  

[Rio2012]
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0