Mediaterre

   

Sommet mondial sur le développement durable : discours du Tchad


M. MOUSSA FAKI MAHAMAT, Ministre des affaires étrangères et de l’intégration africaine du Tchad, s’est félicité de l’engagement de la communauté internationale de placer, à travers le Programme de développement durable, l’éradication de la pauvreté comme objectif principal.  Il a ensuite appelé à la mise en place des infrastructures de transport, d’énergies, sociosanitaires et agricoles et a dit attendre avec beaucoup d’intérêt l’opérationnalisation du Mécanisme de facilitation et de transfert des technologies.  Nous devons assurer le renforcement des capacités de résistance aux chocs extérieurs et climatiques par le soutien aux initiatives telles que la réalisation du programme Grande Muraille verte au Sahel et au Sahara, a poursuivi le Ministre.  Il a également rappelé que le lac Tchad, qui est une source de survie pour plus de 30 millions d’habitants, était en danger d’assèchement.

« Nous ne saurons parler de développement sans prendre en compte la dimension paix et sécurité », a-t-il dit, jugeant que sans celle-ci la mise en œuvre du nouveau Programme sera difficile.  « L’universalité de l’Agenda 2030 ne peut se réaliser sans un engagement pour la mise en œuvre efficace de tous les objectifs et cibles du développement durable. »  Estimant que la mobilisation des ressources domestiques ne sera pas suffisante, le Ministre des affaires étrangères du Tchad a souligné que la communauté internationale devra mobiliser « les moyens financiers et non financiers adéquats ».  Enfin, il a affirmé que son pays avait pris des dispositions pour mettre en cohérence la vision « Tchad horizon 2030 » avec le Programme.

[PROCESSODD]

Source : ONU

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0