Mediaterre

   

Pêcher pour vivre: il est temps d'agir pour soutenir et protéger la pêche artisanale


Une nouvelle étude met en lumière les dilemmes politiques affectant ceux qui fournissent la plupart des poissons que nous consommons.

eux-tiers des poissons consommés par les humains sont capturés par les pêcheurs artisanaux, beaucoup d'entre eux utilisant des canoës taillés dans le bois ou encore des sennes de plage aussi appelées rampani que l'on retrouve tout au long du littoral oriental indien.

Loin d'être des reliques du siècle passé, les technologies et pratiques liées à la pêche artisanale s'adaptent en général très bien au cadre écologique et sociale dans lequel elles sont utilisées.  Selon un nouveau livre publié par la FAO, la pêche artisanale peine pourtant à être compétitive et ce, en raison des cadres réglementaires qui tendent à l'ignorer ou qui sont formatés pour répondre aux problématiques des grandes flottes commerciales.

L'ouvrage intitulé The Small-Scale Fisheries Guidelines: Global Implementation , (« Les Directives pour la pêche artisanale : mise en œuvre à l'échelle mondiale ») présente plus de 30 cas de figure allant du Groenland jusqu'à l'île de Zanzibar et traite de problèmes variés tels que l'égalité des sexes et l'utilisation durable des ressources.

L' ouvrage a servi de rapport de base qui a permis de se rendre compte des progrès réalisés dans la mise en œuvre des Directives d'application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'éradication de la pauvreté. Un document approuvé en 2014 dont l'objectif est  de renforcer les moyens d'existence des 100 millions de personnes travaillant dans le secteur et d'améliorer leur contribution à la nutrition et à la sécurité alimentaire mondiale.

« Il est maintenant temps que les décideurs politiques prennent des mesures concrètes - qui porteront sur la législation mais aussi le renforcement des capacités techniques au sein des communautés de pêcheurs - afin de s' assurer de la bonne mise en œuvre de ces Directives, » a déclaré Mme Nicole Franz, Agent principal chargé des questions liées à la pêche artisanale durable.

« La cohérence des politiques, fruit d'une collaboration inter ministérielle sur le commerce, l'environnement, le tourisme et les questions relatives au développement socio-économique, doit être un élément central qui permettra de protéger les droits et les moyens d' existence des personnes, souvent pauvres et marginalisées, qui exercent dans le secteur de la pêche artisanale » a-t-elle indiqué.

« Le chemin sera long et ardu mais il existe plusieurs points de départ donc oui, nous pouvons le faire » a-t-elle ajouté...

Communiqué de la FAO
Pour en savoir plus sur l'étude (an)

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0