Mediaterre

   

Gestion conservatoire des eaux et des sols et reboisement


Médiaterre, partenaire média des Trophées Initiatives Climat COP 23 pour les pays d'Afrique vous présente les lauréats qui seront récompensés lors de la COP23. (Texte et image : Alliadev-Igapura)

Aujourd'hui : Gestion conservatoire des eaux et des sols et reboisement au Maroc

Le projet a créé une dynamique locale autour de la conservation de la biodiversité oasienne, de la réduction de la dégradation du couvert végétal, notamment de l’Acacia (espèce spécifique et endémique du Maroc menacée par la coupe du bois et le pâturage anarchique) et de l’amélioration des conditions socio-économiques locales.
Le projet a mobilisé la communauté des agriculteurs et des transhumants de Fam El Hisn autour du maintien de l’activité agricole et d’élevage, la restauration des ressources naturelles, notamment l’eau, les parcours et la forêt, à travers une gestion conservatoire, basée sur une approche agro-écologique.
Dans un contexte climatique assez rude, le projet a permis de mener à bien plusieurs projets. Tout d’abord, la plantation de 1000 arbustes de palmiers dattiers dans une zone de 10 hectares, à Tamsouqt. Ensuite, la couverture de la source d’eau du douar Tighirt. Cette source permet aux transhumants de faire boire leurs troupeaux de dromadaires et de chèvres. De plus, un système d’irrigation à base de portières de distribution des eaux d’irrigation a été réalisé. Une installation solaire permet d’assurer le pompage de l’eau.
Un Agdal (zone de pâturage) participatif a également été mis en place par les transhumants. Cet Agdal a permis de protéger les zones reboisées avec des acacias, de prévenir des comportements néfastes pour l’environnement et aussi d’augmenter la quantité de gomme arabique récoltée dans la zone.
Les femmes ont été associées à toutes les activités du projet par le biais de séances d’information et de sensibilisation. De plus, elles ont été formées et à la protection de l’acacia et à l’emploi rationnel des eaux d’irrigation. Les femmes sont autant concernées que les hommes par l’irrigation des champs et des palmiers. De plus, elles ont la charge de collecte du bois pour des usages familiaux.
Le projet a eu un impact important sur le développement des politiques aux niveaux local, régional et national, du fait que des responsables ont été impliqués dès la phase de diagnostic, puis lors des phases de la réalisation des activités. Ces acteurs ont aussi été sensibilisés et informés lors des rencontres organisées dans le cadre du projet.

(...) Lire la suite 

///

Consulter le dossier Médiaterre dédié aux Trophées

Les Trophées Initiatives Climat sont initiés par ALLIADEV et IGAPURA avec la contribution de la de Coopération suisse (DDC),  en partenariat avec l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), le Programme des Nations Unies pour le Développement Maroc (PNUD Maroc) et le Programme de Microfinancements (PMF) du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), ONU Femmes, le Ministère chargé de l'Environnement (Maroc).  [TropheesClimat2016]

[CdP23-climat]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2018 Médiaterre V4.0