Mediaterre

Le problème de la gestion des déchets ménagers dans la ville de Dschang : proposition d'une solution économique et écologique



  • Etat des lieux

    Le problème des déchets est un problème environnemental majeur exigeant une attention très particulière. Or, comme l’a signalé Topanou (2012), le problème des déchets, bien qu’universel, ne revêt pas la même acuité dans toutes les régions du globe.

    La gestion des déchets dans la ville Dschang comme dans toutes les villes du Cameroun, est déficiente malgré les efforts fait par la communauté urbaine pour les endiguer. En effet la communauté urbaine de Dschang a mis sur pied : La création d’une décharge contrôlée sur un versant à Siteu ; La construction des bacs de décharge provisoire des ordures dans la plupart des carrefours ; Les systèmes de collecte à l’aide d’un tricycle muni du chauffeur des déchets produits par maison ; La valorisation des ordures ménagers pour le compostage.

    Concernant les sites de décharge provisoire, les bacs construits à base des matières premières qui pour la plupart sont importés présentent comme limites : le facteur durabilité car, étant exposé aux intempéries, ils sont rapidement dégradés ; la deuxième limite est liée au fait que la majeure partie de la population semble ignorée le rôle de ces bacs dans certains quartiers et continue à déposer les ordures à même le sol, à côté du bac plutôt qu’à l’intérieur du bac. Ainsi, les bacs conçu pour contenir les déchets sont très souvent vide. Ceux qui sont utilisés connaissent le plus souvent le problème de saturation à cause de la lenteur du service de collecte dont le passage est réduit à une collecte par semaine. Quant-au système de collecte à domicile, il s’avère insuffisant dans la mesure où le service de ramassage ne passe que deux fois par semaines. Dans le cas du quartier Paidground, le service de collecte passe le mardi et vendredi ; or entre ces deux jours les tas d’immondices accumulés génèrent les mouches nuisibles à l’homme. Les conséquences sont notamment : l’enlaidissement de la ville ; la pollution des sols, eaux supergènes et de l’atmosphère ; inondations en saisons de crue ; maladies diverses.

    Proposition de solutions :

    Dans l’optique de proposer des meilleures solutions au problème des déchets dans la ville de Dschang, la mairie en partenariat avec l’association ELANS a mis sur pied le projet de valorisation des ordures ménagers pour le compostage. C’est dans ce contexte que depuis 2006, la station de compostage située à Ngui transforme les ordures ménagères en compost. Cette solution est bonne mais parait insuffisante au vue de la quantité de déchets produits par les populations. Le constat fait dans cette station est l’absence de barrière de protection des différents niveaux de sols sous-jacents contre l’infiltration des lixiviats issus des déchets. Au fur et à mesure du compostage, il y a perte de certains éléments qui s’infiltrent dans le sol ou sont transportés par les eaux de ruissellement constituant ainsi des potentiels dangers pour la population.

    Toutefois, une autre solution serait l’extraction à coût bas des biogaz de ces déchets. En effet, la ville de Dschang bénéficie d’une grande richesse en ressources naturelles latéritiques qui pourrait non seulement servir dans l’endiguement des déchets, mais aussi à l’extraction des biogaz. A l’heure où tous les regards sont tournés vers l’émergence et la protection de l’environnement, les latérites constituent ici une solution économique, écologique et durable dans la gestion des déchets...

    MOGED

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0