Mediaterre

Un camion hydrocureur fait de Bangangté (ouest-Cameroun) une ville écoresponsable



  • Réceptionné solennellement par la maire Célestine Ketcha Courtès, en présence des autorités et de nombreuses populations, le 13 août 2018 à Bangangté, le camion hydrocureur d’une valeur hors douane de 60 millions Fcfa obtenu auprès de la Fondation Véolia (France) avec l’appui de l’association ‘’Les Enfants du Ndé’’, s’active déjà à rendre écoresponsable la ville chef-lieu du département du Ndé (région de l’Ouest).

    En effet, cet engin high-tech en matière d’assainissement et de la voirie, fruit de la coopération internationale décentralisée, permet dorénavant la vidange des fosses septiques de la ville de Bangangté.

    En plus de la vidange des fosses dépotées pour la première fois au Cameroun dans un centre approprié, l’engin multifonctionnel cure à longueur de journée les caniveaux bouchés de la commune.

    D’après les responsables du service hygiène et assainissement de la mairie de Bangangté, le camion de fabrication Renault (constructeur automobile français) est venu «renforcer les capacités de service public de l’assainissement progressivement mis en place par Célestine Ketcha Courtès, depuis son arrivée en 2007».

    Et les experts de préciser que ce véhicule usine ambulante qui pèse 26 tonnes et mesure 9,5 mètres de long et 2,5 mètres de haut est doté d’une pompe à boue d’une puissance estimée à 2000m3/heure à l’aide d’un tuyau escamotable de 100m.

    L’édile présidente du Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) renchérit : «Ce dispositif qui apporte une réponse idoine à la problématique de la protection de l’environnement va progressivement élargir son champ d’action au département du Ndé et finalement à toute la région de l’Ouest.»

    D’ailleurs, animée par un esprit de partage sans frontières, la maire de Bangangté entend prêter ce joyau de l’assainissement urbain à d’autres agglomérations camerounaises désireuses.

    Au demeurant, c’est un véhicule qui fait la fierté du projet de la Station de traitement de boue de vidange lancé en 2014 par Mme Ketcha Courtès qui, selon les populations locales, «fait grandir chaque jour la commune de Bangangté par son dynamisme et son sens de la promotion de l’intérêt général».

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0