Mediaterre

Coupe d'Afrique des Nations(CAN-Total) 2019 au Cameroun: est-ce la fin d'une épopée?



  • La nouvelle est tombée le 30 novembre comme un couperet : le Cameroun n’organisera pas la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Les raisons étaient celles selon lesquelles les infrastructures, notamment les stades, les hôtels et les routes n’étaient pas prêtes. Et à cela venait s’ajouter l’insécurité dans les régions du Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ce fut la consternation générale au pays de Roger Milla et de Samuel Etoo Fils. Un sentiment d’injustice avait pendant un certain temps habité les Camerounais. Que s’était-il passé ?

    Chronique du retrait

    C’est en 2017 quand Ahmed Ahmad succède à Issa Hayatou à la présidence de la confédération africaine de football (CAF) que le problème fait surface. Lors d’une de ses sorties, il avait déclaré que le Cameroun ne sera pas prêt en 2019 et que la CAF pourrait lui retirer l’organisation de la CAN-Total 2019. Cela a créé un tôlé général au point où l’on a cru à un règlement de compte à l’égard de son prédécesseur qui en son temps avait retiré l’organisation de la CAN à Madagascar, le pays d’origine de Ahmad. Le Président de la République du Cameroun a d’ailleurs du affirmer lors d’une de ses sorties que « le Cameroun sera prêt le jour dit ». Quatre missions d’inspection de la CAF ont suivi et tout laissait croire que tout allait pour le mieux puisqu’on déclarait toujours à l’issue de ces missions le satisfécit des missionnaires sur l’état d’avancement des travaux.

    Le coup de tonnerre.

    Le 30 novembre, tout le monde semblait surpris et criait au complot. Pourtant c’est depuis 2014 que la CAF avait confié l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Rien n’a été entrepris jusqu’à ce que le Président de la CAF ne tire sur la sonnette d’alarme en 2017. Ce n’est donc qu’en début 2017 que le pays a véritablement entrepris les travaux de préparation de la CAN et la tâche est devenue herculéenne au point où le pays n’a pas réussi à s’en sortir et le retrait se montre en fin de compte comme étant logique et justifié.

    D’ailleurs, les esprits se sont apaisés puisque le Président de la CAF proposait au Cameroun l’édition de 2021 qui avait initialement été attribuée à la Cote d’ivoire. Le dénouement a finalement eu lieu le 10 décembre quand le Cameroun a accepté cette proposition et le Président de la CAF l'a rendue officielle et en a détaillé les principe.

    Cependant, il faut dire que le pays est victime de son attentiste et des luttes de clans de certains dirigeants qui n’ont pour seul objectif que la satisfaction de leurs intérêts égoïstes au détriment du rayonnement du Cameroun. Le peuple attend que le Président sévissent et lave définitivement cette humiliation dont le Cameroun aura été victime. wait and see!

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0