Mediaterre
   

Martinique : Le 1er Forum Social Caribéen honore la mémoire de la chanteuse haitienne Toto Bissainthe



  • vendredi 7 juillet 2006
    par Gotson Pierre


    Fort de France, 7 juil. 06 [AlterPresse] --- Le premier Forum Social Caribéeen, qui se déroule en Martinique, a rendu un vibrant hommage à la comédienne haïtienne Toto Bisssainte, morte en 1994 à l’age de 60 ans.

    Plusieurs centaines de personnes ont assisté à un spectacle musical, au chapiteau, Place de la Savanne, à Fort de France, pour saluer la mémoire de la chanteuse haitienne, qui a vécu une partie de sa vie en Martinique, ainsi que celle de la chanteuse martiniquaise Mylène Bey, décédée il y a un mois, a constaté AlterPresse.

    Plusieurs classiques de Toto Bissainthe ont été interprétés par d’éminentes chanteuses martiniquaises et l’Haitienne Ymelda, accompagnées par 2 musiciens de renom : Eric Germany au piano et Paco Charlery au tambour.

    L’émotion était par moment très forte et Ymelda, qui a pris part activement au spectacle malgré sa grossesse d’environ 8 mois, a remercié Toto Bissainthe « pour l’énergie qu’elle me donne ». Elle a merveilleusement rendu des titres tels que « Papa Danbala » et « Soufle Van ».

    Ymelda a débuté sa carrière en Martinique, pratiquement en interprétant des chansons de Toto Bissainthe sur demande du public martiniquais, confie-t-elle à AlterPresse.

    Les chanteuses Roger Dawrling Carter, Sarah Corine Emmanuel, Marie-jo Sellaye et Maud Masse, se sont surpassées.

    L’imposante voix de Sarah Corine Emmanuel a porté la chanson intitulée « Nous gouvernerons la rosée », inspirée du célèbre roman de l’écrivain haitien Jacques Roumain.

    Marie-jo a interprété « Chante lespwa », chanson appropriée, selon elle, à ce « moment d’espoir » que représente le premier FSC.

    « Fèy o », chanson traditionnelle haitienne, que Toto Bisssainthe a contribué à faire connaître de par le monde, a été magistralement interprétée par Maud Masse.

    Roger Dawrling Carter, qui a vécu en Haiti, a repris le thème de l’eau, cher à Toto Bissainthe. « L’eau nous assassine », chante-t-elle.

    Le texte de la chanson « Rasanbleman », traduit en Français par l’intellectuelle Ina Césaire, amie de Toto Bissainthe, a été lu au public. « Songe à cette terre d’Haiti, elle tombe, mais se relève toujours ».

    Des thèmes de jazz ont également été offerts au public, notamment par la chanteuse martiniquaise Celia.

    La soirée s’est terminée comme une grande fête caribéenne, lorsque des participants, originaires de divers pays de la région, se sont mis à danser sur un rythme envoûtant.

    Le FSC se poursuit jusqu’au 9 juillet en Martinique. Les principales activités de réflexion ont lieu à l’Université Antilles Guyanne de Schoelcher (à 5 km de Fort de France) et les principales activités publiques se déroulent à la capitale. [gp apr 07/07/2006 11:00]



    Gotson Pierre [AlterPresse - Haiti]
    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2022 Médiaterre V4.0