Mediaterre

L'énergie verte en Iran




  • La planète terre subit un réchauffement climatique. L’Iran est un pays en voie de développement, comme bon nombre de pays dans le monde. Ce pays subissant également les effets du réchauffement climatique, opte pour des mesures de sensibilisation. Les changements climatiques ont beaucoup d’influences sur l’environnement. Nous pouvons citer, les terribles sécheresses qui ont lieu dans les villes situées dans le désert et l’érosion du sol qui cause des tremblements de terres dans ces villes.

    Le gouvernement iranien a donc décidé de faire comme les autres pays, réagir aux conséquences de ce réchauffement. Néanmoins, en raison de l’instabilité économique, politique mais aussi des difficultés dans les relations internationales, l’Iran n’a pas pu réussir à suivre l’objectif 2030.
    L’Iran un pays de l’Asie, bénéficie de 300 jours ensoleillés sur 365 dans l’année. S’il y avait des panneaux solaires dans les déserts de Dasht-kavir et Dasht-lute, l’Iran pourrait produire de l’électricité pour tous les pays du monde. Malheureusement, les panneaux solaires ne sont pas une source d’énergie rentable et ne sont pas destinés aux particuliers. Cette énergie est seulement utilisée par les grandes entreprises, des panneaux solaires qui ne produisent que 20% de l’énergie consommée.
    L’une des centrales solaires en Iran située à Yazd, une ville du plateau central iranien entre les deux déserts, est opérationnelle depuis 2009. C'est la première centrale à cycles combinés utilisant l'énergie solaire et le gaz naturel. La centrale a une puissance nominale de 467 mégawatts et utilise l'énergie solaire tout en la concentrant, pour augmenter sa production de vapeur. Au début de l’année 2010, la centrale à cycles combinés de Yazd était parmi les huit plus grandes centrales solaires au monde.
    Le plus ancien parc éolien en Iran du nom de Manjil est construit en 1995 par le Danemark. Il est constitué de 117 éoliennes et produit 2,4 millions kilowatts annuellement.
    Somme toute, l’Iran ne s’est pas encore approché de ses objectifs et a encore un long chemin devant, toutefois il faut toujours garder cette phrase dans la tête : on n’a qu’une seule planète et il faut s’en occuper.

    [MOGED]

     

    Partagez
    Donnez votre avis

    Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0