Mediaterre

   

Les députés doivent modifier le projet de loi néo-démocrate sur le parc de la Gatineau


Chelsea (Québec), le 6 mars 2014 - Le Comité pour la protection du parc de la Gatineau (CPPG) incite les députés à modifier le projet de loi de la députée néo-démocrate Nycole Turmel portant sur le parc de la Gatineau. Ce projet de loi, le C-565, est censé être débattu en deuxième lecture le vendredi 7 mars.

" Cette mesure est sans l'ombre d'un doute la pire jamais déposée au sujet du parc de la Gatineau ", a déclaré le secrétaire du CPPG Jean-Paul Murray. Elle ne répond pas à la majorité des critères essentiels pour la protection des parcs, et à moins de la modifier pour assurer une meilleure surveillance parlementaire, comme nous le proposons dans notre mémoire, le parc de la Gatineau continuera de mourir à petit feu - de fait, le C-565 attisera les flammes de sa destruction ", a-t-il ajouté. 

En l'absence de protection adéquate et d'outils pour bien gérer le parc de la Gatineau, la CCN a donné libre cours à son urbanisation, à son morcellement et à sa dégradation écologique par le biais de constructions résidentielles et commerciales et par l'aménagement de nouvelles routes.  Depuis 1992, 127 nouvelles maisons et cinq nouvelles routes ont été construites dans le parc, et son territoire a subi un retranchement de huit kilomètres carrés à l'insu du parlement et sans son consentement. 

" Le projet de loi C-565 ne satisfait pas la grande majorité des critères de base pour la protection d'une aire naturelle ", de dire M. Murray. Il n'enchâsse pas adéquatement les limites du parc dans une loi du Parlement, ne comprend aucun mécanisme de consultation publique, passe complètement sous silence la question de l'intégrité territoriale du Québec, et il ne fait pas de la conservation la première priorité de gestion du parc, comme l'exigent les écologistes et comme le prévoit la Loi sur les parcs nationaux ", a-t-il ajouté.
" À moins d'être convenablement modifié, ce projet de loi permettra aux projets immobiliers et aux retranchements territoriaux de continuer à saper l'intégrité écologique du parc de la Gatineau, et le gouvernement fédéral pourra toujours changer les limites du parc à huis clos ", de conclure M. Murray.
Le mémoire du CPPG sur le projet de loi C-565 peut être consulter en cliquant sur le lien suivant: http://www.scribd.com/doc/210855379/Les-deputes-doivent-modifier-le-projet-de-loi-neo-democrate-sur-le-parc-de-la-Gatineau-C-565-memoire-cppg. Ce document offre une analyse détaillée des questions que toute loi sur le parc de la Gatineau doit aborder pour lui donner une protection adéquate. Nous soulignons que le projet de loi C-565 échoue dans la très grande majorité des cas.
-30-
Renseignements :
Jean-Paul Murray
Secrétaire
Comité pour la protection du parc de la Gatineau
819-827-1803
www.gatineauparc.ca
https://www.facebook.com/gatineauparkprotection
https://twitter.com/GatineauParc
 
Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2020 Médiaterre V4.0