Mediaterre

   

ONU : M. BARAK OBAMA, Président des États-Unis, a appelé à faire preuve d'" audace " face aux changements climatiques


Pour M. Obama, ceux qui parlent des avantages de la mondialisation ne tiennent compte que trop rarement des laissés-pour-compte. Cela n’est pas nouveau, a reconnu le Président des États-Unis, mais les nouvelles technologies permettent à chacun de voir comment vivent les privilégiés et un sentiment d’injustice fondamentale sape désormais la confiance dans les systèmes en place.  Il a donc appelé les États à ne pas succomber à un capitalisme qui ne bénéficie qu’à quelques-uns, à respecter les droits des travailleurs, à investir dans les êtres humains et dans l’éducation, à améliorer la sécurité des gens.  Il a dénoncé les paradis fiscaux et les systèmes bancaires de l’ombre, ajoutant qu’un « monde dans lequel 1% de la population contrôle autant de richesses que les 99% autres ne sera jamais stable ».

M. Obama a par ailleurs appelé à faire preuve d’« audace » face aux changements climatiques, faute de quoi, a-t-il averti, la facture impliquera des migrations de masses, des villes entières submergées et des conflits.  Pour lui, il faut donc mettre en œuvre l’Accord de Paris de 2015.  Quant au Fonds vert pour le climat, il doit n’être qu’un début pour faire en sorte que les pays pauvres puissent investir à un coût raisonnable dans des énergies propres.

Le Président des États-Unis a longuement plaidé en faveur de la coopération internationale.  Le monde n’a pas toujours été unipolaire, a-t-il affirmé, relevant qu’aujourd’hui certaines estiment que « tous les problèmes viennent de Washington ou que tous les problèmes devraient être résolus par Washington ».  Il a présenté son pays comme une des « rares superpuissances qui ont été capables de  ne pas penser seulement à leurs intérêts » mais ont aussi, malgré des erreurs, cherché à agir conformément à leurs idéaux.

Sur le long terme, renoncer à une certaine marge de manœuvre, sans renoncer à protéger nos intérêts, renforce notre sécurité, a encore plaidé M. Obama, qui a appelé les dirigeants à « faire preuve d’imagination morale » et à reconnaître que  l’on peut faire plus pour son propre peuple en recherchant ce qui est juste pour tous.  Notre monde est trop petit pour des murs censés protéger nos sociétés, a-t-il ajouté.

[CdP21-climat], [CdP22-climat]

Lire le résumé de l'ONU
Télécharger la déclaration (an)

Source : ONU

Photo : ONU

[agonu71]

Partagez
Donnez votre avis
Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2017 Médiaterre V4.0