Mediaterre

   

Nomination d'experts pour l'atelier d'experts techniques sur d'autres mesures efficaces de conservation par zone pour atteindre l'objectif d'Aichi 11 pour la diversité biologique


Le 5 octobre 2017, Madame Cristiana Pasca Palmer, la secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique, envoyait une notification pour obtenir les candidatures afin de procéder à la nomination d’experts pour un atelier d'experts techniques sur d'autres mesures efficaces de conservation par zone pour atteindre l'objectif d'Aichi 11 pour la diversité biologique, qui aura lieu du 6 au 9 février 2018, à Montréal, au Canada. L’Objectif Aichi 11prévoit que «D’ici a%u0300 2020, au moins 17% des zones terrestres et d’eaux inte%u0301rieures et 10% des zones marines et co%u0302tie%u0300res, y compris les zones qui sont particulie%u0300rement importantes pour la diversite%u0301 biologique et les services fournis par les e%u0301cosyste%u0300mes, sont conserve%u0301es au moyen de re%u0301seaux e%u0301cologique- ment repre%u0301sentatifs et bien relie%u0301s d’aires prote%u0301ge%u0301es ge%u0301re%u0301es ef cacement et e%u0301quitablement et d’autres mesures de conserva- tion ef caces par zone, et inte%u0301gre%u0301es dans l’ensemble du paysage terrestre et marin».

Voici la notification de la secrétaire exécutive de la Convention, traduite en français :

«Madame, Monsieur,

L'objectif de cette notification est d'inviter les Parties, les organisations compétentes, les peuples autochtones et les communautés locales à désigner des experts pour l'atelier d'experts techniques sur d'autres mesures de conservation efficaces pour atteindre l'Objectif 11 d'Aichi pour la biodiversité.

Conformément au paragraphe 10 de la décision XIII / 2 de la Conférence des Parties à la Convention, cet atelier d'experts techniques est organisé pour fournir des avis scientifiques et techniques sur la définition, les approches de gestion et l'identification d'autres ainsi que leur rôle dans la réalisation de l'objectif 11 d'Aichi pour la biodiversité. Il se tiendra conjointement avec l'atelier d'experts sur les aires marines protégées et d'autres mesures de conservation efficaces pour atteindre l'objectif 11 d'Aichi pour la biodiversité dans les zones marines et côtières avec des sessions conjointes sur des sujets pertinents.

L'atelier est organisé par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) grâce au généreux soutien financier du Gouvernement italien et de la Commission européenne.

Les informations demandées dans les notifications 2017-065 et 2017-084 seront utilisées comme contribution au document de base qui sera mis à disposition lors de l'atelier. Les résultats de l'atelier seront communiqués à la vingt-deuxième réunion de l'Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (SBSTTA) en juillet 2018.

En conséquence, j'invite les Parties à désigner un expert pour cet atelier d'experts techniques. Un maximum de trois experts dans les aires protégées sera sélectionné par région sur la base des candidatures présentées par les Parties et un nombre limité de participants des organisations compétentes et des peuples autochtones et communautés locales participeront également en tant qu'observateurs. Les experts pourraient inclure des points focaux pour les aires protégées, des experts du Ministère de l'environnement ou des agences nationales, ainsi que des experts travaillant sur les différents éléments des aires protégées et d'autres mesures efficaces de conservation par zone.

Les experts seront sélectionnés selon les critères suivants:

(i) une longue expérience, des connaissances et des compétences et une responsabilité claire au sein d'une institution / agence au niveau national ou travaillant sur des questions liées aux éléments de l'objectif d'Aichi pour la biodiversité 11 sur les aires protégées et les MECO;

ii) Vaste expérience de la mise en œuvre du programme de travail sur les aires protégées et connaissances sur divers sujets liés à l'OECM, aux aires protégées privées, aux zones conservées par les communautés autochtones;       

iii) Indication de la capacité de partager les résultats de l'atelier avec des collègues aux niveaux national et local afin de pouvoir prendre en compte les MECO en fonction des lignes directrices en cours d'élaboration; et

iv) Capacité de faciliter la collaboration intersectorielle, y compris l'engagement des peuples autochtones et des communautés locales, afin de renforcer la compréhension, la coopération et la réalisation de l'Objectif 11 d'Aichi pour la biodiversité sur les aires protégées.

Les experts sélectionnés des Parties éligibles recevront un soutien financier. Veuillez noter que l'atelier se déroulera en anglais et que le matériel de l'atelier sera disponible sur le site Web de la CDB en temps voulu.

Les candidatures doivent inclure le nom et les coordonnées complètes de chaque candidat et doivent être soumises par le moyen d’une lettre officielle adressée au Secrétaire exécutif et signée par le point focal national ou le chef de l'organisation.

Toutes les candidatures doivent être accompagnées d'un curriculum vitae indiquant clairement les domaines d'expertise et d'expérience du candidat, compte tenu des critères de sélection susmentionnés.

Les candidatures doivent être soumises au Secrétariat dès que possible, mais au plus tard le 13 novembre 2017, par courrier électronique à secretariat@cbd.int  ou par télécopie au 1 (514) 288-6588.

Nous vous remercions de votre coopération et de votre soutien continu à la Convention, ainsi que de vos contributions pour atteindre autant d'éléments de la cible 11 d'ici 2020.

Veuillez accepter, Madame / Monsieur, les assurances de ma très haute considération.

Cristiana Pasca Palmer, Ph.D. Secrétaire exécutive

Pour poster une candidature: secretariat@cbd.int

Partagez
Donnez votre avis

Conception & Réalisation : CIRIDD - © 2002-2019 Médiaterre V4.0